Lundi 30 mars 2020 | Dernière mise à jour 16:21

Etats-Unis La reprise des forages offshore jugée illégale

Donald Trump avait levé l'interdiction des forages pétroliers et gaziers dans l'Atlantique et le Pacifique à peine arrivé au pouvoir.

Un site de forage offshore au large de la Grande-Bretagne.

Un site de forage offshore au large de la Grande-Bretagne. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une juge fédérale américaine a déclaré illégale la levée par le président Donald Trump de l'interdiction des forages pétroliers et gaziers dans l'Atlantique et dans l'Arctique, décidée par son prédécesseur Barack Obama pour protéger l'environnement.

La levée de cette interdiction par M. Trump «est illégale, car elle outrepasse l'autorité du président», écrit la juge pour le district de l'Alaska Sharon Gleason dans son jugement rendu vendredi soir. En conséquence, l'interdiction de forer au large de l'Alaska et des côtes Atlantiques «restera pleinement en vigueur jusqu'à son éventuelle abrogation par le Congrès», poursuit le jugement.

En 2015 et 2016, le président Barack Obama avait pris une série de décisions interdisant définitivement tout nouveau forage pétrolier dans les eaux américaines de l'océan Arctique au large de l'Alaska, y compris dans les mers de Beaufort et des Tchouktches, et dans 31 canyons sous-marins de l'Atlantique.

M. Obama avait agi en vertu d'une loi de 1953 donnant au président des Etats-Unis autorité pour protéger le plateau continental américain contre l'exploitation commerciale. Mais en avril 2017, trois mois après sa prise de fonctions, le président Donald Trump avait décrété la levée des interdictions.

«Notre pays a la chance de disposer de ressources naturelles incroyables, dont beaucoup de pétrole offshore et des réserves de gaz naturel, mais le gouvernement fédéral a maintenu 94% de ces zones maritimes fermées à la prospection et à la production», s'était justifié M. Trump. «Cela prive notre pays de milliers et de milliers d'emplois et de milliards de dollars de richesses».

Plusieurs organisations de défense de l'environnement avaient aussitôt contesté en justice la décision du président Trump. (afp/nxp)

Créé: 31.03.2019, 01h27

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.