Dimanche 21 juillet 2019 | Dernière mise à jour 14:21

Etats-Unis Revers pour Trump sur le droit d'asile

Un juge de San Francisco a maintenu la suspension du décret de Donald Trump sur le droit d'asile, signé le mois dernier.

Donald Trump veut interdire aux immigrés arrivés clandestinement aux Etats-Unis d'y demander l'asile.

Donald Trump veut interdire aux immigrés arrivés clandestinement aux Etats-Unis d'y demander l'asile. Image: AFP

Galerie photo

En images, les décisions de Trump à la Maison Blanche 2

En images, les décisions de Trump à la Maison Blanche 2 Dès son intronisation, le nouveau président a signé des décrets souvent controversés qui tranchent avec l'administration Obama. Sa présence à la Maison Blanche continue de faire des remous auprès des citoyens.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La cour d'appel de San Francisco a rejeté vendredi une demande de l'administration américaine visant à autoriser l'application d'un décret sur le droit d'asile signé le mois dernier par Donald Trump. Le texte avait été aussitôt contesté en justice.

Le président américain a fait de l'immigration une question centrale de son mandat. Au début du mois de novembre, il a signé un décret interdisant aux immigrés arrivés clandestinement aux Etats-Unis d'y demander l'asile. Le texte prévoit que les demandes d'asile ne peuvent être formulées que par des étrangers dont l'arrivée a été enregistrée aux postes frontières. Donald Trump a pris cette mesure face à l'afflux de milliers de migrants centraméricains qui se dirigent en «caravane» vers les Etats-Unis.

Trois mouvements de défense des droits civiques ont aussitôt saisi le tribunal fédéral de San Francisco pour contester le décret et ont obtenu une injonction suspensive. Le département de la Justice a qualifié cette décision d'«absurde» et a saisi la cour d'appel pour qu'elle autorise l'application du décret le temps que les procédures juridiques suivent leur cours.

Le juge Jay Bybee, qui fut nommé par l'ancien président républicain George W. Bush, a estimé que la mesure prise par Donald Trump outrepassait les prérogatives présidentielles. «L'exécutif a tenté de contourner le Congrès», a-t-il écrit dans son jugement. Un porte-parole du département de la Justice a décliné une demande de commentaire. (ats/nxp)

Créé: 08.12.2018, 06h52

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.