Mardi 22 octobre 2019 | Dernière mise à jour 18:35

Russie Le rival de Poutine victime d'un «agent toxique»

L'opposant Alexeï Navalny a été transféré de sa prison pour un hôpital dimanche. Il serait vraisemblablement victime d'un ‹agent toxique».

Condamné à 30 jours de prison pour des infractions «aux règles des manifestations», Alexeï Navalny a de multiples abcès sur le cou, le dos et le torse.

Condamné à 30 jours de prison pour des infractions «aux règles des manifestations», Alexeï Navalny a de multiples abcès sur le cou, le dos et le torse. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les craintes se multipliaient dimanche soir pour la santé du principal opposant russe, Alexeï Navalny, transféré de sa cellule de prison à un hôpital après une réaction allergique qualifiée de «bizarre» par son entourage. L'opposant numéro un au Kremlin a été vraisembablement victime d'un «agent toxique», a estimé lundi son médecin personnel dans un contexte de regain de répression du mouvement de contestation.

«Je présume que la cause de la maladie d'Alexeï Navalny peut être un certain agent toxique», a écrit Anastasia Vassilieva sur sa page Facebook.

Alexeï Navalny, condamné cette semaine à 30 jours de prison pour des infractions «aux règles des manifestations», souffre notamment d'un gonflement des paupières et a de multiples abcès sur le cou, le dos, le torse et les coudes, a expliqué Anastassia Vassilieva.

«Alexeï n'a jamais eu d'allergie quelconque», a assuré Mme Vassilieva, appelant à faire une analyse chimique du linge de lit dans la cellule de l'opposant.

1'400 arrestations

Opposant numéro un au Kremlin, Alexeï Navalny avait été renvoyé en prison mercredi, à deux jours d'un rassemblement de l'opposition pour des élections libres, qui s'est soldé samedi par plus de 1.400 arrestations à Moscou, selon une ONG spécialisée dans le suivi des manifestations.

Ce rassemblement, où l'opposition russe a protesté contre le rejet des candidatures de ses représentants aux élections locales de septembre, a eu lieu moins d'une semaine après une manifestation ayant réuni 22.000 personnes à Moscou le 14 juillet, du jamais vu depuis plusieurs années. (afp/nxp)

Créé: 29.07.2019, 09h41

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.