Mercredi 26 juin 2019 | Dernière mise à jour 19:42

Chine Le rover «Lapin de jade» à la découverte de la Lune

Après un alunissage historique sur la face cachée de la Lune, l'agence spatiale chinoise a annoncé que son exploration par un robot avait commencé.

Les premières traces laissées par Yutu-2 («Lapin de jade») sur la Lune.

Les premières traces laissées par Yutu-2 («Lapin de jade») sur la Lune.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un petit robot motorisé chinois a commencé à explorer la face cachée de la Lune, a annoncé vendredi l'agence spatiale chinoise après l'alunissage historique de son module d'exploration Chang'e-4, saluant un «grand pas pour le peuple chinois»

Le rover Yutu-2 (Lapin de jade 2) a arpenté la surface lunaire jeudi à 10H22 heure de Pékin (14H22 GMT), soit 12 heures après que la Chine eut réussi le premier alunissage jamais réalisé d'un engin spatial sur la face cachée de la Lune, a précisé l'agence.

Cette dernière a publié une photo prise par le module Chang'e-4 (du nom de la déesse de la Lune dans la mythologie chinoise) et montrant des traces du petit véhicule téléguidé tandis qu'il quittait l'engin spatial. L'agence chinoise n'a pas précisé la distance parcourue par le robot.

«Même s'il ne s'agissait que d'un petit pas pour le rover, je pense que c'est un grand pas pour le peuple chinois», s'est félicité Wu Weiren, l'ingénieur en chef du programme chinois d'exploration lunaire, dans un entretien avec la télévision d'Etat CCTV.

Une allusion à la célébrissime phrase («Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité») prononcée par l'astronaute américain Neil Armstrong, le premier homme à avoir marché sur la Lune, en 1969.

Territoire inconnu

C'est la deuxième fois que le géant asiatique envoie un engin explorer la Lune après le petit robot motorisé Yutu («Lapin de jade») en 2013. Il était resté actif pendant 31 mois, sur la face visible de l'astre.

Contrairement à cette face la plus proche de la Terre, qui est toujours tournée vers notre planète, aucune sonde ni aucun module d'exploration n'avait encore touché le sol de l'autre côté. Celui-ci, montagneux et accidenté, est parsemé de cratères.

La Chine investit des milliards dans son programme spatial, piloté par l'armée. Elle place des satellites en orbite, pour son compte (observation de la Terre, télécommunications, système de géolocalisation Beidou) ou pour d'autres pays. Elle espère également envoyer des humains sur la Lune.

(afp/nxp)

Créé: 04.01.2019, 15h30


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.