Vendredi 22 juin 2018 | Dernière mise à jour 20:16

Politique Russie: Une élection quasi jouée d'avance

Face à Vladimir Poutine, cinq hommes et une femme espèrent gagner dimanche le siège présidentiel. Explications.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Après une campagne électorale particulièrement terne, et avec 69% des intentions de vote pour Vladimir Poutine selon le dernier sondage officiel, les Russes se rendent aux urnes ce dimanche pour choisir celui ou celle qui présidera pendant six ans aux destinées du pays. Notre décryptage.

Qui vote?

Tous les Russes de naissance ou naturalisés qui ont atteint l’âge de 18 ans, la majorité civile. 108 968 869 personnes sont inscrites sur les listes électorales, auxquelles il convient d’ajouter 1 875 408 Russes résidant à l’étranger. C’est la septième élection présidentielle depuis la fin de la période soviétique. Sa date a été modifiée par la Douma (Chambre basse) afin de correspondre avec celle du rattachement de la Crimée à la Russie, proclamé par Vladimir Poutine le 18 mars 2014, à la suite d’un référendum organisé par Moscou et dont Kiev conteste la légalité.

Quel est le mode de scrutin?

Selon la loi électorale, un candidat doit recueillir 50% plus un suffrage pour être élu au premier tour. Si aucun n’atteint ce score, un second tour est prévu trois semaines plus tard. Cela n’a jamais été nécessaire depuis l’accession de Poutine à la présidence il y a dix-huit ans.

Quelles conditions faut-il remplir pour se présenter?

Six hommes et une femme ont été adoubés par la commission électorale, qui a fixé le 18 février la liste définitive des candidats. Hormis Jirinovski et Grudinine, présentés par des partis qui ont des élus au Parlement, les autres candidats doivent rassembler 100 000 signatures de citoyens pour avoir le droit de briguer les suffrages. Le nombre de signatures a été abaissé après les grandes manifestations de l’hiver 2011-2012. Quant aux candidats indépendants, ils ont besoin de 300 000 signatures. Pour le scrutin du 18, un seul entre dans cette catégorie: Poutine. Qui a également reçu 400 millions de roubles (environ 6,67 millions de francs) de dons, montant maximal fixé par la loi pour les budgets de campagne.

Les enjeux

Le seul véritable enjeu de cette élection jouée d’avance est la participation. Une participation faible décrédibiliserait Vladimir Poutine, tant à l’intérieur du pays qu’à l’international. (Le Matin)

Créé: 13.03.2018, 07h18


Sondage

Chez quel opérateur avez-vous votre abonnement pour smartphone?





Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.