Jeudi 23 novembre 2017 | Dernière mise à jour 06:15

Présidentielle américaine La Russie aurait interféré pour aider Trump

C'est la conclusion du Washington Post, qui cite une évaluation secrète de la CIA.

Donald Trump, président élu des Etats-Unis, lors d'un meeting de «remerciement» à Grand Rapids (Michigan), le 9 décembre 2016.

Donald Trump, président élu des Etats-Unis, lors d'un meeting de «remerciement» à Grand Rapids (Michigan), le 9 décembre 2016. Image: AFP

Galerie photo

Etats-Unis: le futur gouvernement de Donald Trump

Etats-Unis: le futur gouvernement de Donald Trump Le futur président des Etats-Unis, qui a pris ses fonctions le 20 janvier 2017, finalise la composition de son gouvernement.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une évaluation secrète de la CIA conclut que la Russie a interféré dans l'élection présidentielle américaine pour aider Donald Trump à l'emporter, rapporte vendredi le Washington Post, qui s'appuie sur des responsables ayant pris connaissance de ce rapport

L'article du quotidien a été publié après que le président Barack Obama a ordonné un rapport complet sur les piratages informatiques menés pendant la campagne présidentielle, sur fond d'interrogations persistances sur la nature des interférences de Moscou dans le scrutin.

L'équipe du président élu des Etats-Unis a immédiatement rejeté les conclusions de la CIA, jugeant que les analystes qui y sont parvenus «sont les mêmes que ceux qui disaient que (l'ancien président irakien) Saddam Hussein disposait d'armes de destruction massive».

Moscou et WikiLeaks

«L'élection a pris fin il y a déjà un bout de temps et elle s'est soldée par l'une des plus larges victoires de l'histoire au niveau du collège électoral. Il est temps de passer à autre chose et de +Rendre sa grandeur à l'Amérique+», a expliqué l'entourage de M. Trump dans une allusion au slogan de campagne du candidat républicain victorieux.

A en croire le Washington Post, des personnes liées à Moscou ont fourni au site WikiLeaks des emails piratés sur les comptes de l'ancien directeur de campagne de la candidate démocrate Hillary Clinton, John Podesta, et du parti démocrate, entre autres.

«La communauté du renseignement estime que l'objectif de la Russie était de favoriser un candidat par rapport à un autre, d'aider Trump à être élu», a indiqué au Washington Post un haut responsable mis au courant d'un exposé fait par le renseignement à des sénateurs. «C'est le consensus».

Pas un rapport officiel

Des agents de la CIA ont indiqué aux élus qu'il était «assez clair» que le but de Moscou était d'aider M. Trump à gagner, d'après des responsables qui ont parlé au journal.

Le Post note toutefois que l'évaluation de la CIA est loin de constituer un rapport en bonne et due forme reflétant la position des 17 agences américaines du renseignement.

Et, explique le Post, des interrogations demeurent. Le renseignement américain ne dispose ainsi d'aucune preuve montrant que des responsables du Kremlin auraient «ordonné» à des intermédiaires de transmettre les emails piratés à WikiLeaks, note un interlocuteur du quotidien. (afp/nxp)

Créé: 10.12.2016, 06h29


Sondage

Le vapotage peut-il permettre d’arrêter de fumer?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.