Jeudi 19 septembre 2019 | Dernière mise à jour 03:14

Iran Sanctions US: l'Iran donne un ultimatum à Total

Le géant pétrolier Total a deux mois pour obtenir de Washington une exemption des sanctions américaines, au risque de perdre un juteux contrat gazier, prévient l'Iran.

La présence de Total en Iran dépendra de l'issue des négociations avec les Etats-Unis.

La présence de Total en Iran dépendra de l'issue des négociations avec les Etats-Unis. Image: DR/Total.com

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le ministre iranien du Pétrole a donné mercredi au géant pétrolier Total deux mois pour obtenir de Washington une exemption des sanctions américaines, faute de quoi l'entreprise française perdrait sa participation dans l'exploitation du vaste champ gazier offshore de Pars-Sud, dans le Golfe.

«Total a 60 jours pour négocier avec le gouvernement américain», a déclaré Bijan Namdar Zanganeh, cité par l'agence de presse de son ministère, Shana. «Le gouvernement français peut lui aussi tenir des négociations avec le gouvernement américain durant ces 60 jours pour obtenir que Total reste en Iran». En vertu de l'accord conclu en juillet 2017, d'un montant de 4,8 milliards de dollars, Total détient 50,1% des parts du consortium pour le développement de la phase 11 de Pars Sud, suivi par le groupe chinois CNPC (30% des parts) et de l'Iranien Petropars (19,9%). (afp/nxp)

Créé: 30.05.2018, 14h39

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.