Jeudi 19 septembre 2019 | Dernière mise à jour 14:26

Royaume-Uni Scandale après les tweets d'un mannequin voilé

En raison de ses propos sur Israël en 2014, le mannequin Amena Khan a décidé de renoncer à une campagne pour la marque L'Oréal.

«Je regrette profondément le contenu des tweets», a déclaré le mannequin. (Lundi 22 janvier 2018)

«Je regrette profondément le contenu des tweets», a déclaré le mannequin. (Lundi 22 janvier 2018) Image: Twitter/Capture d'écran

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le mannequin britannique Amena Khan, qui venait d'être choisi par le groupe L'Oréal pour figurer dans une campagne de publicité au Royaume-Uni, a décidé d'y renoncer lundi après que d'anciens messages dénonçant la politique israélienne ont fait polémique sur les réseaux sociaux.

«Je m'excuse sincèrement »

La jeune femme avait été sélectionnée jeudi dernier par le géant français des cosmétiques comme première égérie voilée d'une campagne de shampoings Elsève de la marque grand public L'Oréal Paris.

Les messages, postés sur Twitter en 2014, ont depuis été supprimés du réseau social. «Je regrette profondément le contenu des tweets (...) et je m'excuse sincèrement pour le désarroi et la douleur qu'ils ont causés», a réagi sur Twitter Amena Khan.

«Avec un profond regret, j'ai décidé de me retirer de cette campagne parce que les conversations actuelles qui l'entourent nuisent au sentiment positif et inclusif que j'ai décidé de livrer», a-t-elle poursuivi.

Pas la première fois

De son côté, le groupe L'Oréal, contacté par l'AFP, a indiqué qu'il «approuv(ait)» cette décision.

«Nous apprécions le fait qu'Amena ait présenté ses excuses pour le contenu de ses tweets et pour les réactions qu'ils ont pu susciter», a encore dit L'Oréal.

Ce n'est pas la première fois qu'une opération publicitaire de L'Oréal pour promouvoir la diversité tourne court en raison de déclarations controversées sur les réseaux sociaux.

L'été dernier, toujours au Royaume-Uni, le groupe s'était séparé d'un mannequin noir et transgenre, Munroe Bergdorf, après la révélation par les médias d'anciens propos polémiques de sa part publiés sur Facebook, accusant tous les blancs de violence raciale.

(afp/nxp)

Créé: 22.01.2018, 22h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.