Lundi 1 juin 2020 | Dernière mise à jour 01:47

ONU Du secours pour les Syriens bloqués à la frontière

Des milliers de personnes sont immobilisées à la limite de la Jordanie sans les ressources nécessaires.

L'aide sera procurée à quelque 50'000 hommes et femmes.

L'aide sera procurée à quelque 50'000 hommes et femmes. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ONU a annoncé mercredi qu'elle préparait un convoi d'aide conjoint avec le Croissant-Rouge syrien pour des dizaines de milliers de déplacés syriens bloqués à la frontière jordanienne dans le camp de fortune de Rokbane en plein désert.

«La situation humanitaire à l'intérieur du camp de Rokbane est dans une phase critique», a déclaré le coordinateur humanitaire de l'ONU en Syrie, Ali Zaatari.

Le convoi «va apporter de l'aide humanitaire à quelque 50'000 femmes, enfants et hommes bloqués dans le camp de Rokbane, à proximité de la frontière avec l'Irak et la Jordanie», a-t-il indiqué dans un communiqué.

Selon lui, la livraison aura lieu «dans les prochains jours». La dernière livraison d'aide de l'ONU à Rokbane remonte à janvier 2018, via la Jordanie. La porte-parole à Damas du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha), Linda Tom, a déclaré à l'AFP que l'ONU était «très inquiète de la détérioration de la situation humanitaire» dans le camp.

La situation humanitaire s'est considérablement dégradée dans cette zone depuis un attentat suicide mené en juin 2016 par le groupe djihadiste, Etat islamique (EI) contre l'armée jordanienne, qui avait perdu sept soldats.

Amman avait dans la foulée fermé sa frontière avec la Syrie, la déclarant «zone militaire», et interdit le passage de toute aide vers les camps de fortune. Elle n'a depuis autorisé que quelques livraisons d'aide humanitaire, sur demande de l'ONU.

Une seule clinique est encore ouverte du côté jordanien pour traiter les cas urgents, mais cela reste insuffisant selon l'Unicef. En outre, les routes donnant accès au camp depuis la Syrie ont été coupées par les forces gouvernementales,selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). (afp/nxp)

Créé: 17.10.2018, 22h54

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.