Lundi 16 décembre 2019 | Dernière mise à jour 10:28

France Séisme de faible intensité ressenti à Strasbourg

La terre a tremblé dans la capitale alsacienne mardi, au lendemain de la secousse qui a fait quatre blessés en Ardèche.

Les pompiers ont dû intervenir pour la chute de briques d'une cheminée et la fissure d'un bâtiment au nord de Strasbourg.

Les pompiers ont dû intervenir pour la chute de briques d'une cheminée et la fissure d'un bâtiment au nord de Strasbourg. Image: DR/ GoogleMap

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un léger séisme, aux causes controversées et de magnitude 3,1, a ébranlé mardi la région de Strasbourg sans faire ni blessés ni dégâts majeurs, au lendemain de la secousse, beaucoup plus puissante, qui a frappé l'Ardèche.

Ce nouveau séisme, dont la magnitude sur l'échelle ouverte de Richter a été déterminée par le Réseau national de surveillance sismique (RéNaSS) de Strasbourg, a été nettement ressentie à 14H38 dans la capitale alsacienne où les murs des immeubles ont tremblé quelques secondes.

«Il est tout à fait possible que ce séisme ait été provoqué par des activités de géothermie» conduites au nord de Strasbourg, à Reichstett, a indiqué Jérôme Van der Woerd, chercheur à l'Institut de physique du globe de Strasbourg.

L'épicentre «est situé dans une zone de profondeur de 6 km, tout a fait en relation avec les zones de géothermie», a-t-il noté, précisant que ce phénomène était «assez fréquent» lors de forages profonds avec injection de fluide.

Selon le chercheur, «il est impossible de dire si l'on aura des magnitudes plus fortes à l'avenir». L'entreprise de géothermie Fonroche a, pour sa part, contesté tout lien entre le séisme et son activité de forage.

«Comme deux bouteilles de gaz»

«L'épisode sismique ressenti dans la région de Strasbourg n'a aucun lien avec le puits de géothermie situé au sein de l'Ecoparc Rhénan de Vendenheim--Reichstett exploité par Fonroche Géothermie» et qui est «à l'arrêt depuis le 8 novembre au matin», a-t-elle affirmé dans un communiqué.

«Les techniciens de Fonroche Géothermie présents sur le site ont à leur niveau identifié le séisme (...) comme distant d'au moins 5 km au sud du site de forage», a fait valoir l'entreprise.

La préfecture du Bas-Rhin a précisé que ce séisme avait été précédé de «plusieurs secousses légères constatées depuis le début de la journée».

Le centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (CODIS) du Bas-Rhin a indiqué avoir reçu dans les minutes qui ont suivi la secousse «une cinquantaine d'appels» ayant entraîné vers 15H00 trois interventions des pompiers. Des habitants d'un immeuble d'habitation de Schiltigheim, au nord de Strasbourg, l'ont quitté spontanément «par précaution alors que des fissures, déjà présentes, se seraient agrandies», a indiqué le CODIS.

Les pompiers n'ont toutefois pas constaté de «risque pour la stabilité du bâtiment» que ses habitants ont pu ensuite rapidement réintégrer.

Olivier, un habitant de l'immeuble, est immédiatement sorti de chez lui pour constater l'état des fissures qui parcourent la façade de son immeuble. Selon lui, cela ne fait effectivement aucun doute : elles se sont agrandies.

«Pas de dégât sur la cathédrale»

Lorsque la secousse s'est produite, «c'était comme deux bouteilles de gaz qui explosaient», a-t-il raconté, précisant que son chien s'était mis à aboyer quelques secondes auparavant.

Les pompiers sont aussi intervenus pour la chute de briques d'une cheminée fortement fragilisée, selon le CODIS.

«Pas de dégât sur la cathédrale» de Strasbourg, a tweeté pour sa part la Fondation de l'OEuvre Notre-Dame qui veille depuis près de 800 ans sur le célèbre édifice de grès des Vosges dont la flèche culmine à 142 m de hauteur.

A environ cent kilomètres au sud de Strasbourg, aucune secousse n'a été ressentie à la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), la plus ancienne centrale française. «Il n'y a pas eu d'alarme et aucun dysfonctionnement n'a été constaté, les deux unités produisent en toute sûreté», a assuré la direction de la centrale.

Lundi, quatre personnes ont été blessées, dont l'une grièvement, dans le séisme de 5,4 sur l'échelle ouverte de Richter qui a frappé l'Ardèche. (afp/nxp)

Créé: 12.11.2019, 15h45

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.