Samedi 7 décembre 2019 | Dernière mise à jour 19:08

Photos Séisme au Népal: mémoire et avenir effacés en un instant

La vie reprend difficilement son cours au milieu des ruines. Ce reportage met fin à notre série sur le Népal.

Galerie photo

Elle attend sa jambe

Elle attend sa jambe Nirmala, 6ans, a été amputée le jour même du séisme. Handicap International, financé par la Chaîne du Bonheur, la soutient vers sa nouvelle vie.

Galerie photo

Lakpa Nuru Sherpa:«Je n'ai plus de travail»

Lakpa Nuru Sherpa:«Je n'ai plus de travail» Lakpa Nuru Sherpa a réchappé à une avalanche au camp de base de l'Everest, juste après le séisme qui a dévasté le Népal le 25 avril. Depuis, les touristes sont partis.

Galerie photo

Le contre-la-montre des Népalais

Le contre-la-montre des Népalais La mousson va s'abattre sur le pays d'ici à deux semaines. C'est le temps qu'il reste aux habitants pour se construire un abri résistant. La famille Basi est à pied d'œuvre.

Galerie photo

Séisme au Népal: en attendant un nouveau toit

Séisme au Népal: en attendant un nouveau toit Beaucoup de Népalais dorment encore dans des tentes. Soit parce qu'ils n'ont plus de maison, soit parce qu'ils ont trop peur.

Galerie photo

Séisme au Népal: un village entier en deuil

Séisme au Népal: un village entier en deuil Le district de Sindhupalchok a été touché si massivement par le séisme que certains hameaux comptent autant d'habitants que de drames.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La promesse d’une poignée de dollars du gouvernement, éventuellement une bâche d’une ONG et, surtout, une maison détruite. Voilà ce avec quoi se retrouvent des milliers de Népalais quelques semaines avant la mousson. Et ceci, évidemment, sans la moindre assurance. Ces personnes ne feront pas partie du lourd décompte des morts, mais leurs vies sont fracassées.

Même si certains Népalais ont eu la chance de voir les membres de leur famille épargnés, leurs existences seront à jamais bouleversées. Dans un pays aussi pauvre, chaque sou est compté. Le moindre pécule a une destinée. Pour reconstruire un abri de fortune, souvent en tôle, l’éducation des jeunes sera sacrifiée. Le bilan officiel du tremblement de terre, dépassant 8000 morts, ne sera presque qu’un pâle reflet de la situation catastrophique à venir, plusieurs années durant.

Créé: 05.06.2015, 12h19

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.