Dimanche 22 octobre 2017 | Dernière mise à jour 00:14

Corée du Nord Séisme près du site d'essais nucléaires

Une secousse, probablement pas due à l'activité humaine, a eu lieu vendredi avant l'aube près du site des essais nucléaires nord-coréens.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un séisme peu profond de magnitude 2,9 s'est produit vendredi avant l'aube près du site des essais nucléaires nord-coréens, où Pyongyang a procédé le 3 septembre à son test le plus puissant à ce jour. Mais les spécialistes sud-coréens estiment que la secousse n'est pas due à l'activité humaine.

Le tremblement de terre est survenu à 01H41 (16H41 GMT jeudi), à une profondeur d'environ cinq kilomètres. L'épicentre était situé au nord du site d'essais de Punggye-Ri, selon l'Institut américain de géophysique, l'US Geological Survey (USGS).

«Cet événement s'est produit dans la zone des précédents essais nucléaires nord-coréens. Cet événement présente les caractéristiques d'un séisme, toutefois, à l'heure qu'il est, nous ne pouvons déterminer avec certitude le caractère (naturel ou produit par l'activité humaine) de cet événement», a poursuivi l'USGS.

Séisme naturel

Mais l'agence météorologique de Corée du Sud a déclaré sur son site que «les analyses avaient déterminé qu'il s'agissait d'un séisme naturel. Nous estimons qu'il n'a provoqué aucun dégât».

Le 24 septembre, la région avait déjà été secouée par un séisme de magnitude 3,5, probablement une réplique du sixième essai nucléaire mené le 3 septembre par la Corée du Nord, d'après les sismologues. Pyongyang a assuré alors avoir testé une bombe à hydrogène suffisamment petite pour être montée sur un missile.

Ce nouvel essai, qui avait été suivi par un déluge de condamnations internationales, avait provoqué une secousse bien plus forte, de magnitude 6,3, ressentie jusqu'en Chine. Dans la foulée, le conseil de sécurité de l'ONU avait infligé à Pyongyang un nouveau train de sanctions.

Les tensions sont très élevées sur la péninsule. La Corée du Nord et le président américain Donald Trump se livrent à des échanges belliqueux tandis que le Pyongyang développe envers et contre tout ses programmes nucléaires et balistique. (afp/nxp)

Créé: 13.10.2017, 04h48


Sondage

Lisez-vous des bandes dessinées?





S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.