Dimanche 15 décembre 2019 | Dernière mise à jour 11:31

Mexique Six policiers tués dans une fusillade avec des gangs

Un affrontement avec des criminels autour d'un camion citerne de pétrole volé a fait six morts vendredi dans l'Etat de Puebla.

(Image prétexte) Les affrontements entre la police et les gangs sont fréquents dans la région de la Puebla.

(Image prétexte) Les affrontements entre la police et les gangs sont fréquents dans la région de la Puebla. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Six policiers ont été tués au Mexique vendredi, dans l'Etat de Puebla (centre), a-t-on annoncé de source officielle locale. Cette région est ravagée par les gangs actifs dans le trafic de drogue, le vol de pétrole et le kidnapping.

Deux suspects arrêtés

Les cinq hommes et une femme appartenaient à la police de la ville d'Amozoc, à environ 150 km de Mexico. Un camion citerne de combustible volé a été trouvé à l'endroit de l'affrontement et deux suspects armés arrêtés, a précisé le responsable de la sécurité pour l'Etat, Jesus Morales.

La région de Puebla est le théâtre fréquent d'affrontements entre policiers et criminels volant le pétrole à partir des oléoducs de la compagnie d'Etat Pemex. En mai, 119 policiers de Puebla avaient été relevés de leurs fonctions, soupçonnés de collusion avec les voleurs.

Le Mexique connaît actuellement une vague de criminalité particulièrement importante, avec l'an dernier 25'000 personnes assassinées, un record. Plus de 90% des crimes restent impunis. (ats/nxp)

Créé: 16.06.2018, 16h07

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.