Mardi 17 septembre 2019 | Dernière mise à jour 20:18

Espace Succès total pour la Falcon Heavy de SpaceX

Le premier vol commercial de Falcon Heavy est un succès. Le satellite est en orbite et les trois boosters ont été récupérés.

Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La société spatiale SpaceX a effectué jeudi le premier lancement commercial de sa fusée lourde Falcon Heavy, plaçant en orbite un satellite saoudien et récupérant pour la première fois les trois boosters sur Terre.

«Falcon Heavy est en route vers l'espace», a lancé un commentateur de Space X lors de la retransmission du tir en direct sur internet, peu après le décollage. «La trajectoire a l'air bien.»

Falcon Heavy, qui s'est détachée de son pas de tir à Cap Canaveral (Floride) à 18H36 locales (23H36, heure suisse), a placé comme prévu le satellite Arabsat-6A --qui pèse six tonnes-- en orbite géostationnaire, à 36'000 km de la Terre. Cette opération est intervenue environ 34 minutes après le décollage. «Réussite du déploiement d'Arabsat-6A en orbite géostationnaire confirmée --fin de la première mission commerciale de Falcon Heavy», a rapidement tweeté SpaceX.

L'objectif de la société était également de récupérer les trois boosters de la fusée. Mission accomplie: deux se sont posés sur la terre ferme environ 8 minutes après le décollage et le troisième sur la barge flottant dans l'océan Atlantique baptisée «Of course I still love you» près de dix minutes après le décollage.

«Les Falcons se sont posés», a tweeté Elon Musk, patron de Space X, photos à l'appui. «Falcon» signifie «faucon» en anglais.

SpaceX a deux fusées opérationnelles: la Falcon 9, qui effectue la plupart des lancements et domine le marché américain (21 lancements en 2018), et la Falcon Heavy, qui sert à lancer des charges utiles beaucoup plus lourdes ou sur des orbites plus distantes.

En février 2018, une fusée Falcon Heavy avait réussi son premier vol lors d'un essai sans client, lors duquel elle avait envoyé une Tesla décapotable rouge dans l'espace. Le constructeur automobile appartient également à Elon Musk. Mais la récupération du lanceur sur la barge avait échoué.

C'est donc la première fois jeudi que les trois boosters ont été récupérés, et ils devraient être utilisés au moins pour partie pour la prochaine mission, a indiqué une commentatrice. SpaceX récupère en effet régulièrement le premier étage de son lanceur afin de le réutiliser pour réduire nettement les coûts de lancement.

La version lourde de l'engin spatial est constituée de l'équivalent de trois fusées Falcon 9, attachées ensemble pour tripler la poussée au décollage. Depuis la réussite du premier tir il y a un peu plus d'un an, l'armée américaine et des clients privés ont signé des contrats pour des lancements par Falcon Heavy, et la Nasa a évoqué la possibilité de lui confier des missions pour son programme de retour sur la Lune. (afp/nxp)

Créé: 12.04.2019, 01h44

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.