Mercredi 14 novembre 2018 | Dernière mise à jour 12:56

Afrique Le Swaziland s'appelle désormais «eSwatini»

Au pouvoir depuis 1986, le roi Mswati III a redonné à son pays le nom d'origine, d'avant l'époque coloniale.

Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le roi du Swaziland, dernier monarque absolu d'Afrique, a annoncé que son pays changeait de nom pour s'appeler «eSwatini», une décision rendue publique jeudi à l'occasion du 50e anniversaire de l'indépendance de ce petit Etat d'Afrique australe.

«Je voudrais annoncer que le Swaziland va reprendre son nom d'origine», a déclaré le roi Mswati III à Manzini (centre), la deuxième ville du pays.

«A leur indépendance, tous les pays africains ont repris leur ancien nom, celui d'avant la colonisation», a-t-il dit devant un stade bondé.

«Le Swaziland est le seul pays à avoir conservé son nom de l'époque coloniale. Donc à partir de maintenant, le pays s'appellera officiellement le royaume d'eSwatini», a-t-il ajouté.

ESwatini signifie «le pays des Swazis», en langue swati. Le nom Swaziland est un mélange des langues swati et anglaise.

Ancien protectorat britannique, ce petit pays montagneux, enclavé entre l'Afrique du Sud et le Mozambique, a accédé à l'indépendance en 1968.

Pendant l'ère coloniale, des pays africains ont changé de nom. Mais une fois l'indépendance acquise, ils se sont parfois rebaptisés. Le Congo belge est devenu Zaïre avant de prendre le nom de République démocratique du Congo, la Rhodésie du Sud s'appelle le Zimbabwe, la Côte d'or a été rebaptisée Ghana.

Au pouvoir depuis 1986, le roi Mswati III est régulièrement épinglé par la communauté internationale et les ONG pour son train de vie dispendieux malgré la grande pauvreté de sa population, ainsi que pour ses violations répétées des droits de l'Homme. (afp/nxp)

Créé: 19.04.2018, 18h04

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.