Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 22:27

Rencontre intercoréenne Des symboles de paix sur la table du sommet

Le leader nord-coréen et le président sud-coréen ont pris place vendredi autour d'une table ovale en noyer où étaient posées des marguerites.

Galerie photo

Corée du Nord - USA: une poignée de main vers la paix?

Corée du Nord - USA: une poignée de main vers la paix? Poignée de main historique entre Donald Trump et Kim Jong Un. Elle marque l'ouverture d'un sommet lourd d'enjeux pour l'Asie et le monde.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des marguerites en signe de paix, l'image d'une montagne représentant la réconciliation et même une table de 2,018 mètres... On ne compte plus les symboles dans la salle accueillant le sommet intercoréen.

Mitraillés par les appareils photo, le leader nord-coréen Kim Jong-un et le président sud-coréen Moon Jae-in ont pris place vendredi autour d'une table ovale en noyer censée permettre «des discussions franches sans sentiment de distance malgré 65 ans de division», selon la «Maison Bleue», la présidence sud-coréenne.

Dans les coins de la pièce étaient disposés des vases traditionnels remplis de fleurs, parmi lesquelles des pivoines symboles de bienvenue, des marguerites symboles de paix et des fleurs sauvages représentant la Zone démilitarisée (DMZ).

Cette vidéo afp où le leader nord-coréen exprime son émotion est en langue originale.

Dominant les discussions, une grande image du Mont Kumgang, une station touristique nord-coréenne qui accueillit des légions de Sud-Coréens dans les années 2000, jusqu'à ce que Séoul ne suspende les voyages en 2008 après qu'un soldat nord-coréen eut abattu un touriste qui s'était aventuré dans une zone interdite.

Présence coloniale japonaise

Les deux dirigeants ont échangé des civilités devant l'image avant que le leader nord-coréen ne dise avoir été «submergé par l'émotion» en passant au Sud.

Les relations intercoréennes n'avaient cependant pas le monopole de la symbolique.

Sur les chaises en noyer, figure un écusson avec, à côté de la carte représentant la péninsule coréenne, un petit point dessinant des territoires situés en mer du Japon, contrôlés par la Corée du Sud sous l'appellation Dokdo mais revendiqués par Tokyo sous le nom de Takeshima.

Soixante-cinq ans après la Guerre de Corée, Nord et Sud s'opposent sur nombre de sujets. Mais s'il en est un qui les réunisse, c'est bien un même ressentiment à l'égard des 35 années de présence coloniale japonaise brutale entre 1910 et 1945. (ats/nxp)

Créé: 27.04.2018, 09h04

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.