Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 08:25

Moyen-Orient Syrie: le régime reprend deux localités dans le nord

Une ville et un village dans le nord-ouest du pays sont passés sous le contrôle du régime suite à des affrontements nocturnes qui ont fait près de 40 morts.

Un combattant des forces rebelles dans la province d'Idleb, une des régions bombardées mercredi par le régime et son allié russe.

Un combattant des forces rebelles dans la province d'Idleb, une des régions bombardées mercredi par le régime et son allié russe. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les forces loyales au régime syrien ont repris mercredi deux localités aux djihadistes et groupes rebelles dans le nord-ouest du pays, à l'issue de violents affrontements nocturnes qui ont fait près de 40 morts, selon une ONG.

La ville d'al-Zakat et le village d'al-Arbaïne dans le nord de la province de Hama sont passées sous le contrôle du régime mercredi matin, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Des combats dans la nuit de mardi à mercredi ont fait 17 morts parmi les forces loyales au régime et 23 parmi celles de leurs adversaires, dont 16 djihadistes, selon un nouveau bilan de cette ONG.

Et mercredi, l'armée de l'air du régime et de son allié russe ont bombardé le nord de la province de Hama et le sud de celle voisine d'Idleb, selon la même source.

Reprise des raids

Après plus de trois mois de bombardements incessants sur des zones du nord-ouest contrôlées par des djihadistes, le régime a décrété une trêve la semaine dernière mais a repris ses raids lundi.

«Le régime a profité de la trêve pour envoyer des renforts dans le nord de Hama», a indiqué Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'OSDH.

Les deux localités prises mercredi sont situées à proximité de celles de Kafarzita et de Latamné, «les dernières enclaves de l'opposition que le régime pourrait reprendre» dans le nord de la province de Hama, selon M. Abdel Rahmane.

L'agence officielle Sana a fait état en outre de six civils blessés, dont cinq enfants, dans des tirs de roquettes visant un village voisin tenu par le régime.

Bombardements quasi quotidiens

Le groupe djihadiste, Hayat Tahrir al-Cham (HTS, ex-branche syrienne d'Al-Qaïda) contrôle des territoires du nord de Hama, des provinces d'Alep et de Lattaquié ainsi que la province d'Idleb, bombardées quasi quotidiennement depuis fin avril par le régime. Plus de 800 civils sont morts depuis, selon l'OSDH, tandis que 400'000 personnes ont été déplacées, selon l'ONU.

Jeudi, Damas avait annoncé une trêve dans la région d'Idleb, où vivent trois millions de personnes. HTS a refusé de satisfaire la condition apposée à la trêve: le respect d'un accord conclu en septembre 2018 entre la Russie et la Turquie, soutien de groupes rebelles, pour instaurer une zone «démilitarisée» censée séparer les territoires tenus par les djihadistes et les insurgés des zones attenantes contrôlées par le régime.

L'accord avait permis d'éviter une offensive d'envergure du régime dans la région jusqu'en avril mais n'a jamais été totalement appliqué, les djihadistes refusant de se retirer de la zone tampon prévue.

Samedi, HTS a de nouveau exclu tout retrait de la zone et lundi, Damas a mis fin à la trêve, accusant ses adversaires d'attaquer des zones civiles et d'avoir tiré des obus près d'une base aérienne russe dans la province de Lattaquié.

Plus de 370'000 morts

Aidé de la Russie, le régime a repris le contrôle sur près des deux tiers du territoire syrien.

Déclenchée en 2011 par la répression de manifestations prodémocratie, la guerre en Syrie a fait plus de 370'000 morts et déplacé plusieurs millions de personnes. (afp/nxp)

Créé: 07.08.2019, 21h53

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.