Mardi 17 septembre 2019 | Dernière mise à jour 20:18

États-Unis Elle tente un selfie avec un jaguar et finit aux urgences

Une visiteuse d'un zoo en Arizona a franchi une barrière pour prendre une photo avec un jaguar. Grièvement blessée, sa vie n'est pas en danger.

La victime a été transportée en urgence à l'hôpital. (Capture d'écran).

La victime a été transportée en urgence à l'hôpital. (Capture d'écran). Image: Adam Wilkerson

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Samedi soir, une femme d'une trentaine d'années a été grièvement blessée par un jaguar alors qu'elle visitait le Wildlife World Zoo, Aquarium et Safari Park, au nord-ouest de Phoenix (Arizona).

D'après des témoins oculaires, la visiteuse du zoo a franchi une barrière de sécurité pour prendre un selfie au plus près de la clôture de l'enclos du jaguar. Mais le fauve a passé sa patte entre les barreaux et a attaqué la victime au bras.

Avertissement: cette vidéo contient des images pouvant choquer certaines sensibilités

Le directeur du Wildlife World Zoo, Mickey Ollson, a déclaré qu'il s'agissait là d'une «erreur humaine» et que l'animal ne serait pas euthanasié. Selon Mickey Ollson, il n'y avait «aucun moyen d'empêcher complètement les gens de franchir les barrières». Mais ces dernières «sont là pour une bonne raison», a-t-il aussi rappelé.

Selon le directeur, la plupart des accidents sont à attribuer aux visiteurs qui ne respectent pas les règles: «Nous essayons d'assurer la sécurité de tous, nous avons un excellent niveau de sécurité avec tous nos animaux. Au cours des 35 dernières années, le zoo a accueilli plus d'un million de visiteurs avec très peu de blessures. Et généralement ces blessures résultent du mauvais comportement du visiteur ou de l'erreur humaine.»

Le même jaguar avait déjà attaqué un autre visiteur, qui avait également franchi la barrière. Mais les blessures n'avaient pas été aussi sérieuses.

Sur son compte officiel Twitter, le zoo a confirmé que la visiteuse avait franchi une barrière de sécurité pour prendre une photo.

Une attaque «terrifiante»

Adam Wilkerson, qui a filmé l'incident, raconte qu'il était au zoo avec sa mère et ses deux enfants lorsque quelqu'un est arrivé en courant au coin de la rue, criant à l'aide. «Je n'avais aucune idée de ce que j'allais voir, j'ai couru là-bas sans réfléchir», dit-il. «J'ai vu cette femme contre la clôture avec son bras coincé dans les griffes du jaguar.» Adam Wilkerson a dit qu'il se tenait derrière la femme, mais qu'il a hésité avant d'intervenir, de peur de la blesser. «Je pouvais voir les griffes dans sa chair», dit-il.

Finalement, la mère d'Adam Wilkerson a tendu une bouteille d'eau entre les barreaux de l'enclos pour détourner l'attention du félin. Distrait, le jaguar, a fini par relâcher son emprise. «Nous avons ramené la victime en sécurité et elle s'est immédiatement effondrée», détaille Adam Wilkerson. D'après les témoins, il n'y avait aucun employé à proximité lors de l'incident.

Sur Twitter, de nombreux internautes déplorent le comportement de la victime, insistant sur le fait que le jaguar n'a fait que suivre son instinct et souhaitait protéger son territoire. «S'il vous plaît assurez-nous que rien n'arrive à l'animal à cause des actions de cet humain stupide», pouvait-on notamment lire sur le réseau à l'oiseau bleu clair. Ou encore: «Ce n'est pas la faute du jaguar si elle a franchi la barrière.»

De son côté, le zoo a rappelé l'importance des barrières dans un court communiqué publié sur Twitter. Il exprime également son empathie envers les proches de la victime: «ce soir, nous envoyons des prières à la famille».

Créé: 10.03.2019, 21h39

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.