Mardi 7 juillet 2020 | Dernière mise à jour 22:35

Fusillade à Pittsburgh Le tireur a évoqué «son désir de tuer des juifs»

Les onze victimes du tireur ont été identifiées. On en sait davantage sur les circonstances de l'attaque survenue samedi.

Des musulmans lèvent des milliers de dollars

Une campagne de financement participatif lancée par deux groupes de musulmans américains a permis de collecter plus de 80'000 dollars pour les survivants et les proches de 11 personnes tuées lors de la tuerie dans une synagogue de Pittsburgh. L'opération débutée sur le site LauchGood (https://www.launchgood.com/project/muslims_unite_for_pittsburgh_synagogue#!/) a atteint son but initial de 25'000 dollars en six heures, son second objectif de 50'000 dollars après un jour et vise désormais les 100'000 dollars. La campagne de financement participatif a été entreprise par CelebrateMercy et MPower Change, deux organisations à but non lucratif de musulmans américains.

Galerie photo

Fusillade dans une synagogue à Pittsburgh

Fusillade dans une synagogue à Pittsburgh Un homme a fait irruption dans une synagogue de Pittsburgh, aux Etats-Unis, avant d'ouvrir le feu sur les fidèles. 11 personnes sont décédées.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les onze victimes de la tuerie dans la synagogue de Pittsburgh ont été identifiées et leurs familles prévenues. Le tireur de 46 ans, inculpé après l'attaque contre la synagogue de Pittsburgh, a vociféré «son désir de tuer des juifs», selon les autorités américaines.

Les personnes tuées, âgées de 54 à 97 ans, sont trois femmes et huit hommes. Parmi ces victimes figurent un couple et deux frères, a précisé Karl Williams, le chef de l'équipe médicale.

«Au cours de son attaque meurtrière contre la synagogue, le tireur a fait des déclarations au sujet du génocide et de son désir de tuer des juifs», a déclaré Scott Brady, procureur général de l'ouest de la Pennsylvanie, sans apporter davantage de précisions. Selon plusieurs médias, l'homme a crié: «Tous les juifs doivent mourir».

Débat sur les armes

M. Brady a confirmé que le quadragénaire avait été inculpé de 29 chefs d'accusation et qu'il encourait la peine de mort. Blessé lors de sa confrontation avec les forces de l'ordre, il a été opéré et restait hospitalisé dans un état stable dimanche matin.

«Nous savons que la haine ne l'emportera jamais, que ceux qui essaient de nous diviser à cause de la façon dont nous prions ou de l'origine de nos familles dans le monde vont perdre», a estimé au cours de ce même point presse le maire de Pittsburgh, Bill Peduto. L'élu démocrate a également relancé l'épineux débat sur les armes à feu, alors que les fusillades endeuillent régulièrement les Etats-Unis.

«J'ai entendu le président dire qu'il faudrait armer des gardes dans nos synagogues», a-t-il déclaré. «Notre approche devrait plutôt être: comment retirer les armes à feu - qui sont le dénominateur commun de toutes les fusillades en Amérique - des mains de ceux qui veulent exprimer leur haine raciste avec des meurtres ?» (afp/nxp)

Créé: 28.10.2018, 14h37

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.