Mardi 7 avril 2020 | Dernière mise à jour 16:10

Attentat en Bulgarie Les autorités publient une vidéo du kamikaze présumé

L'attaque contre un car transportant des Israéliens à Bourgas a été commis par un kamikaze non encore identifié, a annoncé le ministre bulgare de l'Intérieur, Tsvetan Tsvetanov.

Les autorités bulgares ont diffusé une vidéo montrant le kamikaze présumé.


Galerie Photos

Un car de touristes israéliens explose en Bulgarie

Un car de touristes israéliens explose en Bulgarie Au moins sept personnes ont été tuées dans l'explosion d'un autocar de touristes israéliens en Bulgarie. Le premier ministre Benyamin Nétanyahou a aussitôt dénoncé un «attentat terroriste iranien», promettant une réponse ferme.

L'iran dément et condamne

L'Iran condamne vigoureusement «tout acte terroriste», a déclaré jeudi le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères. «La République islamique d'Iran, qui est la plus grande victime du terrorisme, estime que mettre en danger la vie d'innocents est (...) un acte inhumain et le condamne vigoureusement», a déclaré Ramin Mehmanparast.

«Le régime sioniste, qui est responsable d'actes terroristes organisés au Liban, en Palestine et contre les savants nucléaires iraniens (...) est prêt à lancer des accusations sans fondement contre d'autres pays pour faire oublier sa nature terroriste», a ajouté le porte-parole. (afp)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le kamikaze présumé auteur d'un attentat-suicide anti-israélien mercredi à l'aéroport de Bourgas, sur la Mer Noire, le premier du genre en Bulgarie, a été filmé par une caméra de surveillance, dont les autorités on fait diffuser les images à la télévision, avec un appel à témoins.

L'attentat a eu lieu mercredi et a été imputé par Israël à l'Iran, qui dément. Il a fait au moins cinq morts israéliens – des touristes – et un mort bulgare, ainsi que le kamikaze.

On déplore également 32 blessés, dont trois graves. La majorité d'entre eux ont été hospitalisés à l'hôpital de Bourgas et devraient être rapatriés dans la journée en Israël, tandis que trois blessés graves ont été transférés dans un hôpital de Sofia.

Un blond en shorts

La vidéo montre un individu faisant les cent pas dans la salle d'attente de l'aéroport: il s'agit d'un jeune homme maigre, à la peau blanche, avec des cheveux blonds descendant jusqu'aux épaules. Il est habillé d'une chemisette bleue, d'une casquette bleue, d'un short, de chaussettes blanches et de chaussures de sport. Il va et vient dans le salon de l'aéroport avec un grand sac-à-dos noir et un sac à ordinateur portable.

«C'est une personne qui ne peut d'aucune façon attirer l'attention plus que n'importe quel autre touriste. L'homme est âgé d'environ 36 ans. Nous avons ses empreintes digitales», a déclaré jeudi le ministre bulgare de l'Intérieur, Tsvetan Tsvetanov, au cours d'une conférence de presse sur les lieux mêmes de l'attentat, à l'aéroport de Bourgas. Il a précisé qu'un test ADN était en cours.

D'après les autorités bulgares, le kamikaze présumé voyageait avec un faux permis de conduire délivré dans le Michigan, aux Etats-Unis. Les enquêteurs bulgares ratissent l'aéroport et interrogent tous les témoins possibles pour trouver des indices. Ils sont en contact permanent avec la police et les services secrets israéliens et aussi avec le FBI américain, a indiqué le ministre.

L'attentat est attribué par Israël à l'Iran. Mais, selon le ministre bulgare, «aucune organisation n'a revendiqué l'attentat». L'attaque a visé un autobus transférant au terminal des touristes israéliens descendus d'un avion charter et qui devaient se rendre ensuite vers la station balnéaire de Slantchev Briag, au nord de Bourgas.

Aéroport rouvert jeudi

L'aéroport de Bourgas, fermé depuis l'attentat mercredi après-midi, sera rouvert jeudi en fin de journée, a indiqué Tsvetan Tsvetanov.

Dès mercredi, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, avait mis en cause l'Iran, dénonçant «une offensive terroriste iranienne». «Tous les signes mènent à l'Iran», avait-il déclaré dans un communiqué.

L'attentat coïncide jour pour jour avec le 18e anniversaire de l'attentat commis en 1994 contre la Mutuelle juive argentine (Amia) à Buenos Aires, qui avait fait 85 morts et 300 blessés, un attentat aussi imputé par Israël à l'Iran.

Selon le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, qui s'exprimait à la radio publique israélienne, «l'attentat de Bourgas a été mené par des activistes du Hezbollah (ndlr: mouvement chiite libanais) et commandité par l'Iran» . (ats/nxp)

Créé: 19.07.2012, 10h18