Mardi 2 juin 2020 | Dernière mise à jour 23:59

Turquie Un tracteur fou stoppé par la force à Ankara

Un homme qui voulait «protester contre Israël» à bord d'un engin agricole a été blessé mardi par la police dans la capitale.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police turque a ouvert le feu et blessé à la jambe mardi un conducteur de tracteur qui, selon ses dires, se dirigeait vers l'ambassade d'Israël à Ankara pour manifester, ont rapporté les médias.

Les policiers ont ouvert le feu sur l'homme après qu'il eut refusé d'obtempérer à leurs ordres de s'arrêter, endommageant plusieurs véhicules avec son tracteur sur sa route, selon l'agence étatique Anadolu.

L'homme, âgé de 45 ans, a affirmé aux policiers qui l'ont arrêté qu'il «se rendait vers l'ambassade d'Israël pour y protester», a ajouté Anadolu.

«A notre connaissance cet incident n'est pas lié à Israël ou à son ambassade», a pour sa part indiqué une source à la représentation diplomatique. Le bureau du gouverneur d'Ankara a indiqué qu'une enquête était en cours et que les premiers éléments tendaient à exclure la piste «terroriste».

Les relations entre la Turquie et Israël sont tendues depuis plusieurs mois. En mai, l'ambassadeur israélien à Ankara a quitté le pays à la demande des autorités turques après la mort de manifestants palestiniens sous les balles israéliennes à la frontière de la bande de Gaza. (afp/nxp)

Créé: 16.10.2018, 13h16

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.