Dimanche 25 août 2019 | Dernière mise à jour 10:57

Absurde Qui travaille énormément ne peut pas être Français…

Stupeur et consternation: la nationalité française a été refusée à une infirmière au motif qu’elle cumule trois boulot et travaille trop d’heures.

Le temps de travail est limité à 48 heures par semaine en France. L'infirmière qui a postulé pour une naturalisation en accumule près de 60.

Le temps de travail est limité à 48 heures par semaine en France. L'infirmière qui a postulé pour une naturalisation en accumule près de 60. Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le document a d’abord circulé sur les réseaux sociaux. Et ça sentait le canular. Mais ce n’en était pas un: le Val-de-Marne a refusé d’accorder la nationalité française à une infirmière car elle travaille trop.

La préfecture du Val-de-Marne a en effet confirmé à 20minutes.fr l’authenticité du document publié sur Twitter. Il a été rédigé le mois dernier.

«Outre l’emploi que vous exercez en qualité d’infirmière au sein de la clinique de l’Orangerie depuis 2011, vous effectuez en parallèle des vacations au sein du centre hospitalier intercommunal de Créteil et à la Fondation Rothschild. En 2018, vous avez effectué en moyenne, par mois, 119 heures de vacations», pointe le courrier.

271 heures par mois

En cumulant trois emplois, la préfecture note que la femme travaille 271 heures par mois. Et tranche: «Vous êtes ainsi en infraction au regard de la réglementation sur le temps de travail en France.» La missive précise encore que sa demande de naturalisation est ajournée pour deux ans.

La loi française limite en effet le temps de travail à 48 heures par semaine et «44 heures par semaine en moyenne sur une période de douze jours consécutifs». Or l’infirmière approche les 59 heures.

Reste que la décision de la préfecture du Val-de-Marne a suscité un déluge d’incompréhension et de colère. Plusieurs médecins et infirmiers ont par exemple suggéré sur les réseaux sociaux qu’on leur retire leur passeport français car eux aussi dépassent le temps de travail autorisé.

«Scandaleux»

C'est Nicolas Delage, un ami de l'infirmière, qui a publié le courrier. «J’ai trouvé cela scandaleux. Une des raisons pour lesquelles on devrait donner la nationalité, c’est le travail. Elle ne vole le travail de personne», commente-t-il dans 20minutes.fr.

L’infirmière devrait recourir contre cette décision. Si elle cherche du soutien, elle pourrait peut-être se tourner vers Nicolas Sarkozy. Il avait été propulsé à l’Élysée en 2007 avec son slogan: «Travailler plus pour gagner plus»…

Créé: 18.07.2019, 15h54

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Monde