Dimanche 8 décembre 2019 | Dernière mise à jour 22:41

Allemagne Tremblements de Merkel, une «affaire privée»

Les Allemands estiment que les ennuis de santé de la chancelière ne relèvent pas du domaine public, selon un sondage.

La chancelière allemande a eu trois séries de tremblements lors de cérémonies officielles.
Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une nette majorité d'Allemands (59%) juge que les trois séries de tremblements en public dont a été victime Angela Merkel relèvent de sa sphère «privée», selon un sondage publié samedi.

La chancelière allemande, au pouvoir depuis 14 ans, a suscité l'inquiétude ces dernières semaines en étant prise, à trois reprises, de tremblements lors de cérémonies officielles.

Mais pour 59% des personnes interrogées, ces tremblements ne relèvent que de la sphère «privée» de la chancelière, qui aura 65 ans le 17 juillet. 34% des sondés jugent au contraire qu'il s'agit d'une information d'intérêt public, selon ce sondage Civey, publié samedi dans l'Augsburger Allgemeinen.

Parmi les personnes interrogées, les sympathisants de la CDU, le parti conservateur de Mme Merkel, mais aussi du SPD (sociaux-démocrates) et des Verts jugent dans leur majorité que ces tremblements ne concernent que la chancelière. Seuls les sympathisants de l'AfD (extrême droite) considèrent que c'est d'intérêt public.

Exceptionnellement assise

Jeudi, Angela Merkel s'était exceptionnellement assise sur une chaise pour une cérémonie des hymnes nationaux au lendemain de nouveaux tremblements en public.

La chancelière s'est montrée rassurante sur son état de santé, affirmant mercredi aller «très bien». Elle a attribué l'incident à une réaction psychosomatique liée à l'anxiété suscitée par sa première crise impressionnante de tremblements, survenue il y a moins d'un mois.

Selon Bild, elle a effectué des examens médicaux approfondis, notamment sanguins, après sa première crise le 18 juin au côté du président ukrainien Volodymyr Zelensky. Elle avait alors attribué cet incident à une déshydratation liée à la forte chaleur qui régnait sur Berlin. (ats/nxp)

Créé: 13.07.2019, 14h19

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.