Jeudi 23 mai 2019 | Dernière mise à jour 09:11

Proche-Orient Heurts près de Gaza: six Palestiniens tués

Des accrochages dans la bande de Gaza ont tué samedi six Palestiniens et fait une trentaine de blessés, dont quatre Israéliens. Cette confrontation est l'une des plus violentes depuis la guerre de l'hiver 2008-2009.

Un soldat israélien blessé est évacué.

Un soldat israélien blessé est évacué. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des accrochages dans la bande de Gaza ont tué samedi six Palestiniens et fait une trentaine de blessés, dont quatre Israéliens. Cette confrontation est l'une des plus violentes entre des groupes armés de Gaza et l'armée israélienne depuis la guerre de l'hiver 2008-2009.

Peu avant minuit, un raid aérien israélien au nord de la ville de Gaza a fait un mort et deux blessés, selon des sources médicales locales. L'homme tué appartenait aux Brigades Al-Qods, la branche armée du Jihad islamique palestinien.

Par la suite, l'armée israélienne a mené dans la nuit six autres raids aériens au nord et à l'est de la ville de Gaza et dans le sud du territoire palestinien. Ils ont fait deux blessés, ont indiqué des témoins et des sources médicales palestiniennes.

«En réponse aux événements récents, des appareils de l'armée de l'air ont attaqué dans la nuit une fabrique d'armes, deux entrepôts d'armes et deux sites de tirs de roquettes dans le nord de la bande de Gaza», a indiqué l'armée israélienne dans un communiqué.

Tirs d'artillerie

En fin d'après-midi samedi, trois Palestiniens avaient été tués et une trentaine d'autres blessés par des tirs d'artillerie israéliens, selon Achraf al-Qoudra, porte-parole des services de santé du Hamas, au pouvoir à Gaza. Un des blessés est décédé de ses blessures dans la nuit de samedi à dimanche, a-t-il ajouté.

Dimanche matin, le corps d'un autre Palestinien, combattant du Jihad islamique, a été retrouvé à l'est du camp de réfugiés de Jabaliya, a-t-on appris de source médicale palestinienne.

Riposte israélienne

Selon des témoins, des combattants palestiniens ont tiré une roquette contre une jeep militaire israélienne circulant à la lisière de l'enclave palestinienne, près du point de passage de Karni, à l'est de Gaza. Cela a provoqué une riposte de l'artillerie israélienne.

«Un missile anti-char a été tiré contre des soldats israéliens alors qu'ils effectuaient une patrouille de routine dans le nord de la bande de Gaza. Ils ont répliqué aux tirs», a confirmé une porte- parole de l'armée israélienne. Quatre soldats ont été blessés au cours de l'incident, a précisé un communiqué de l'armée, qui a évoqué une riposte visant «plusieurs site dans la bande de Gaza».

Revendication du FPLP

Le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP, gauche nationaliste) a revendiqué l'attaque contre la patrouille israélienne, sans qu'il soit possible d'authentifier cette annonce. En outre, cinq Palestiniens ont été blessés par des tirs d'artillerie israéliens à l'est de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, selon des sources médicales palestiniennes.

La tension entre Israël et les groupes armés palestiniens de Gaza est montée ces derniers jours. Jeudi, un tunnel bourré d'explosifs a sauté à la frontière avec Israël, blessant un soldat. Et un adolescent palestinien a été tué par des tirs israéliens, selon des sources palestiniennes.

Un cessez-le-feu est entré en vigueur le 24 octobre entre Israël et le Hamas. Il a été appliqué à l'issue d'un cycle de trois jours de violences - tirs de roquettes et raids israéliens - qui avait coûté la vie à huit combattants palestiniens, et fait trois blessés graves en Israël.

(ats/nxp)

Créé: 11.11.2012, 08h27