Mardi 7 avril 2020 | Dernière mise à jour 14:45

Syrie Trois quarts des Français réclament un vote du Parlement

Près des trois quarts de Français (74%) souhaitent que le Parlement se prononce par un vote sur une intervention militaire de la France en Syrie, selon un sondage de l'institut CSA pour la chaîne de télévision BFMTV.

Galerie photo

Les enjeux pétroliers du conflit en Syrie

Les enjeux pétroliers du conflit en Syrie La menace de frappes aériennes sur la Syrie par les puissances occidentales avait fait bondir les prix du pétrole.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Parlement français se réunit mercredi pour un débat sans vote sur la pertinence d'une intervention en Syrie, dans l'attente du vote du Congrès américain à partir du 9 septembre.

Dans le détail, 42% des personnes sondées souhaitent «tout à fait» ce vote de l'Assemblée nationale et du Sénat, 32% «plutôt».

«Nous n'en sommes pas encore là», a déclaré mardi François Hollande au cours d'une conférence de presse en réponse à une question sur un vote du Parlement dans le dossier syrien.

La Constitution française prévoit que le gouvernement demande une autorisation au Parlement si une opération extérieure (Opex) se prolonge plus de quatre mois.

Le sondage a été réalisé les 2 et 3 septembre par Internet sur un échantillon national représentatif de 953 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Créé: 03.09.2013, 21h41

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.