Dimanche 25 août 2019 | Dernière mise à jour 14:41

Etats-Unis Trump évoque un «désastre total» du FBI

Dans un de ses habituels tweets matinaux, le président américain a vivement réagi à un rapport de l'Inspection générale sur le travail de James Comey, ex-patron du FBI.

James Comey et Donald Trump.

James Comey et Donald Trump. Image: AFP

L'ex-chef de campagne de Trump écroué jusqu'à son procès

Une juge fédérale à Washington a révoqué vendredi la liberté conditionnelle de l'ex-chef de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, accusé de tentative de subornation de témoin dans l'enquête russe.

Cette décision représente une victoire pour le procureur spécial Robert Mueller, qui soutenait que l'incarcération de M. Manafort était nécessaire pour qu'il n'influence pas des témoins à son procès à venir. M. Manafort doit comparaitre cet été devant la justice pour blanchiment, fraude fiscale et bancaire et lobbying illégal. Il dément toutes les charges qui le visent.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Donald Trump a réagi vendredi à la publication la veille d'un rapport officiel sur certains actes d'enquête de l'ex-directeur du FBI James Comey en 2016, qualifiant le document de «désastre total» pour ce dernier et pour le prestigieux service de police. «Le rapport de l'IG (inspecteur général Michael Horowitz) est un désastre total pour Comey, ses sous-fifres et tristement, le FBI. On se souviendra officiellement de Comey comme du pire chef, de loin, de l'histoire du FBI. J'ai rendu un fier service au peuple en le virant. Bons instincts», a tweeté le président américain tôt vendredi matin.

Le rapport de 500 pages publié jeudi, qui revient sur d'éventuels abus au sein du ministère de la Justice et des agences en dépendant, a conclu que l'ancien directeur du FBI James Comey a été «insubordonné» mais impartial lors de son enquête avant la présidentielle de 2016 sur l'utilisation d'une messagerie électronique privée par la candidate démocrate Hillary Clinton lorsqu'elle était secrétaire d'Etat.

«Nous n'avons trouvé aucune preuve montrant que les décisions des procureurs ont été influencées par des partis pris ou d'autres considérations déplacées», a écrit l'inspecteur général Michael Horowitz.

Alliance avec les démocrates

Le président Trump ne cesse de proclamer que les démocrates se sont alliés avec certains employés du FBI pour empêcher son élection.

Un point en particulier cristallise sa colère: la relation amoureuse entre deux agents, Lisa Page et Peter Strzok, ayant travaillé sous les ordres de M. Comey et ensuite pour le procureur spécial Robert Mueller. Les deux amants, qui ont été débarqués de l'enquête de M. Mueller l'été dernier, affichaient leur sympathie pour Hillary Clinton.

Selon l'inspecteur général, ils ont montré une «volonté d'agir officiellement pour affecter» les chances de M. Trump d'être élu président. Dans un email, M. Strzok disait notamment à son amante qu'ils «empêcheraient» le milliardaire républicain d'accéder à la Maison Blanche. «On ne descend pas plus bas que ça!», a commenté le président dans un autre tweet à leur égard vendredi matin. (afp/nxp)

Créé: 15.06.2018, 14h01

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.