Lundi 18 novembre 2019 | Dernière mise à jour 12:24

Davos Trump sera «le meilleur vendeur» des USA

La Maison Blanche a indiqué mardi que le président américain lancerait un appel à investir aux Etats-Unis à Davos.

Donald Trump à la Maison Blanche. (Mardi 23 janvier 2018)

Donald Trump à la Maison Blanche. (Mardi 23 janvier 2018) Image: AFP

La Grande-Bretagne défendra le libre-échange

Le secrétaire d'Etat britannique au commerce international Liam Fox a assuré que la Grande-Bretagne agira comme «le champion du libre-échange» face au protectionnisme, malgré la nécessité d'entretenir de bonnes relations avec les Etats-Unis de Donald Trump.

Dans une interview accordée à l'AFP à Davos, Liam Fox a indiqué qu'il mettrait à profit ses rencontres au Forum économique mondial pour plaider la cause de la Grande-Bretagne auprès de ses interlocuteurs notamment américains. «Nous continuerons à promouvoir notre cause pour le libre-échange mondial, avec la Grande-Bretagne agissant comme le champion du libre-échange au moment où nous quittons l'Union européenne et prenons possession de notre siège indépendant à l'OMC (Organisation mondiale du commerce)», a-t-il dit.

Galerie photo

Donald Trump, hué dans la rue

Donald Trump, hué dans la rue Critiqué par un collectif de gauche, le président des États-Unis a été convié par le banquier genevois.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président américain Donald Trump entend être «le meilleur vendeur» qui soit de son pays lors de son passage au Forum économique mondial (WEF) à Davos en fin de semaine. Il va lancer un appel à investir aux Etats-Unis, a indiqué la Maison-Blanche mardi.

M. Trump doit prononcer un discours vendredi au WEF, qui réunit quelque 3000 participants triés sur le volet. «Nous allons au Forum économique de Davos (...) pour dire au monde que l'Amérique est ouverte aux affaires», a déclaré Gary Cohn, conseiller économique de M. Trump, élu sur le slogan «L'Amérique d'abord».

«Nous voulons que le monde investisse en Amérique et crée des emplois pour les travailleurs américains», a-t-il ajouté. Il a souligné que la politique du président américain avait «libéré l'économie américaine».

Retrait du TPP

«Le président Trump réaffirmera qu'une Amérique prospère est une bonne chose pour le monde», a-t-il martelé, réaffirmant la conviction, maintes fois répétées du locataire de la Maison-Blanche, que le libre-échange n'était une bonne chose que s'il était «juste et réciproque».

Dès son arrivée au pouvoir, Donald Trump a annoncé le retrait abrupt des Etats-Unis de l'accord de libre-échange Asie-Pacifique (TPP) signé en 2015 après d'âpres négociations par 12 pays d'Asie-Pacifique représentant 40% de l'économie mondiale. Les 11 pays restants ont annoncé mardi leur volonté de poursuivre l'aventure sans Washington.

M. Trump menace par ailleurs régulièrement de quitter l'accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA), en cours de renégociation, qui rassemble Etats-Unis, Canada et Mexique. (ats/nxp)

Créé: 24.01.2018, 00h20

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.