Mardi 16 juillet 2019 | Dernière mise à jour 08:34

Etats-Unis Trump mélange «gilets jaunes» et accord de Paris

Le président américain, qui n'en est pas à une contradiction près, a réagi à sa manière sur les manifestations des «gilets jaunes», samedi.

Galerie photo

Le mouvement des «gilets jaunes» se durcit

Le mouvement des «gilets jaunes» se durcit Né le 18 octobre 2018, le mouvement protestait contre la hausse des prix du carburant annoncé par le gouvernement qui, depuis, a reculé. Mais il représente une colère sociale plus large.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Donald Trump a critiqué une nouvelle fois samedi l'accord de Paris sur le climat, estimant que le mouvement des «gilets jaunes» en France était la preuve que cet accord «ne marche pas» et affirmant, sans preuves, que des manifestants scandaient «Nous voulons Trump».

«L'accord de Paris ne marche pas si bien que ça pour Paris. Manifestations et émeutes partout en France», a écrit sur Twitter le président américain alors que des manifestants défilaient dans le pays pour une quatrième journée d'actions.

«Les gens ne veulent pas payer de grosses sommes d'argent, beaucoup aux pays sous-développés (qui sont gouvernés de manière discutable), avec l'objectif, peut-être, de protéger l'environnement», a poursuivi le 45e président des Etats-Unis, coutumier des tweets matinaux.

«J'adore la France»

Ce n'est pas la première fois que le locataire de la Maison Blanche donne son opinion sur ce mouvement. Il avait déjà ironisé mardi sur les concessions faites par Emmanuel Macron aux «gilets jaunes», estimant que l'accord de Paris était voué à l'échec.

Cette nouvelle attaque intervient au moment même où près de 200 pays sont réunis à Katowice, en Pologne, pour la 24e conférence mondiale sur le climat. «Ils chantent «Nous voulons Trump». J'adore la France», a conclu le président américain, sans apporter de preuves.

Commentaire conservateur

Donald Trump avait retweeté mardi le message de Charlie Kirk, un commentateur conservateur, selon lequel la France est secouée par des émeutes «en raison de taxes d'extrême gauche sur l'essence» et qui ajoutait: «Les gens scandent Nous voulons Trump dans les rues de Paris».

Selon les services de fact-checking de l'AFP, il semblerait que Charlie Kirk se soit basé sur une vidéo publiée le 2 décembre sur Twitter. Présentée comme ayant été filmée en France, cette vidéo vient en réalité de Londres, et date probablement de juin. (afp/nxp)

Créé: 08.12.2018, 14h53

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.