Dimanche 25 août 2019 | Dernière mise à jour 15:00

Sommet du G7 Trump n'a pas dit «tous les terroristes sont à Paris»

Le Wall Street Journal avait rapporté des propos ahurissants adressés par le président américain à Emmanuel Macron. Tout serait faux, selon l'Elysée.

Le président américain a également démenti ces accusations sur Twitter.

Le président américain a également démenti ces accusations sur Twitter. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Elysée a démenti catégoriquement samedi des propos attribués à Donald Trump par le Wall Street Journal, selon lequel le président américain aurait lancé au président français Emmanuel Macron au G7 que «tous les terroristes sont à Paris».

«Tu dois connaître ça, Emmanuel»

«Nous démentons fermement. Tout est faux», a commenté l'Elysée auprès de l'AFP. Selon le journal américain, qui cite des diplomates européens présents dans la salle, Donald Trump aurait tenu des propos abrupts à ses homologues du G7, notamment sur les migrants et le terrorisme, pendant leurs réunions les 8 et 9 juin au Québec.

A l'adresse du Premier ministre japonais, Shinzo Abe, il aurait ainsi lancé : «Shinzo, tu n'as pas ce problème (d'immigration), mais je peux t'envoyer 25 millions de Mexicains et tu perdras ton poste très vite».

Au président Macron, il aurait asséné : «Tu dois connaître ça, Emmanuel, parce que tous les terroristes sont à Paris».

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, aurait, lui, été traité de «tueur brutal» par le président américain à cause des lois antitrust européennes contre les groupes high-tech américains.

Propos démentis par Trump

Donald Trump a démenti samedi les affirmations du quotidien américain, l'accusant sur Twitter d'être un média de «fake news» et de donner une fausse image de ses rapports avec les autres dirigeants du G7 qui ont selon lui été, photos à l'appui, très cordiales.

Le G7 a tourné au fiasco samedi dernier quand Donald Trump, juste après la fin du sommet, a rejeté le communiqué final difficilement négocié, qu'il venait pourtant d'approuver quelques heures plus tôt, reprochant au Premier ministre Justin Trudeau de l'avoir trahi. (afp/nxp)

Créé: 16.06.2018, 22h37

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.