Mardi 19 novembre 2019 | Dernière mise à jour 15:47

Etats-Unis Trump veut durcir les sanctions contre l'Iran

Le président américain a promis que les sanctions contre l'Iran allaient être «considérablement» durcies.

L'Iran a tenté de saisir un pétrolier britannique dans le Golfe

Des bateaux armés iraniens ont essayé de saisir un pétrolier britannique dans les eaux stratégiques du Golfe mercredi, mais ont été repoussé par une frégate de la Royal Navy britannique, a rapporté CNN.

Galerie photo

Les grandes dates du nucléaire iranien

Les grandes dates du nucléaire iranien L'élection de Hassan Rohani a permis de débloquer cet épineux dossier jusqu'à l'accord historique été 2015. Mais l'accession de Donald Trump à la Maison-Blanche a gâté 15 ans de marathon diplomatique.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les sanctions contre l'Iran vont bientôt être «considérablement» durcies, a averti mercredi le président américain Donald Trump. Téhéran a annoncé que ses réserves d'uranium enrichi avaient dépassé la limite imposée par l'accord de Vienne de 2015.

«L'Iran 'enrichit' (de l'uranium) depuis longtemps en secret, en violation totale de l'horrible accord à 150 milliards de dollars conclu par (l'ancien secrétaire d'Etat américain) John Kerry et l'administration Obama», a tweeté M. Trump en référence au pacte sur le nucléaire iranien, dont Washington s'est retiré l'an dernier. «Les sanctions vont bientôt être durcies, considérablement!», a-t-il ajouté.

Dans un climat de tensions exacerbées, l'Iran a annoncé lundi produire désormais de l'uranium enrichi à au moins 4,5%, au-delà de la limite autorisée par l'accord nucléaire conclu à Vienne en 2015. En face, Washington poursuit une stratégie de «pression maximale» sur Téhéran, en renforçant ses sanctions économiques.

Menacé depuis que Washington l'a dénoncé unilatéralement en mai 2018, l'accord conclu à Vienne entre la République islamique et les Six (Allemagne, Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne et Russie) apparaît proche des soins intensifs.

Diplomate français à Téhéran

En riposte au retrait américain, l'Iran avait annoncé s'affranchir progressivement de certains de ses engagements jusqu'à ce que les autres partenaires de l'accord prennent les mesures qu'il réclame pour que soient garantis ses intérêts.

Mercredi, le conseiller diplomatique du président français Emmanuel Macron était à Téhéran pour tenter de préserver l'accord de 2015 et chercher un moyen d'apaiser les tensions entre l'Iran et les Etats-Unis. A la demande des Etats-Unis, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) devait tenir une réunion extraordinaire, mercredi à Vienne, pour faire le point sur les manquements de l'Iran à ses engagements. (afp/nxp)

Créé: 10.07.2019, 19h07

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.