Mercredi 11 décembre 2019 | Dernière mise à jour 05:39

Gaza Tsahal vise des lanceurs de ballons incendiaires

Deux palestiniens qui lançaient des ballons incendiaires ont été blessés par un drone de l'armée israélienne samedi dans l'enclave palestinienne.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'armée israélienne a blessé samedi deux Palestiniens qui lançaient des ballons incendiaires depuis la bande de Gaza vers l'Etat hébreu, ont indiqué des sources israéliennes et palestiniennes. Selon des sources de sécurité palestiniennes, il s'agit d'un drone qui a tiré à proximité d'un groupe de Palestiniens à l'est du camp de réfugiés d'Al-Bureij, dans le centre de la bande Gaza.

Plus de 300 incendies

Deux d'entre eux ont été blessés, a indiqué Achraf al-Qodra, porte-parole du ministère de la Santé à Gaza, territoire dirigé par le mouvement islamiste Hamas. Une vingtaine d'incendies provoqués par des ballons ou des cerfs-volants incendiaires lancés depuis la bande de Gaza ont été dénombrés samedi dans la zone israélienne limitrophe de l'enclave palestinienne, a indiqué le porte-parole des pompiers dans le sud d'Israël, Eli Cohen.

Depuis le début, fin mars, de la mobilisation dans la bande de Gaza contre Israël, plus de 300 incendies ont été enregistrés, a-t-il précisé. Au moins 130 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens depuis le début de la protestation le long de la frontière le 30 mars.

L'ONU condamne Israël

Les Palestiniens de Gaza protestent contre le blocus israélien qui étouffe l'enclave depuis plus de 10 ans et pour le droit au retour des Palestiniens qui ont fui ou été chassés de leurs terres lors de la création d'Israël en 1948.

Mercredi, l'Assemblée générale des Nations unies a approuvé une résolution condamnant Israël pour usage excessif de la force contre les civils palestiniens dans la bande de Gaza, tout en rejetant un amendement américain mettant en cause dans ces mêmes violences le Hamas.

Israël dit tirer à balles réelles en dernier recours pour protéger ses frontières, ses soldats et sa population. Il accuse le Hamas de se servir de la protestation pour couvrir des attaques contre les soldats et des tentatives d'infiltration en Israël. L'Etat hébreu et le Hamas se sont livré trois guerres depuis 2008. (ats/nxp)

Créé: 16.06.2018, 21h36

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.