Mercredi 3 juin 2020 | Dernière mise à jour 11:57

France Quand Twitter se moque de la colère de Mélenchon

L'attitude très agressive du président de la France insoumise, lors des perquisitions qui l'ont visé mardi, lui vaut quelques savoureux détournements sur les réseaux sociaux.

Les internautes ont réinventé les propos de Jean-Luc Mélenchon vociférant contre un policier.

Les internautes ont réinventé les propos de Jean-Luc Mélenchon vociférant contre un policier. Image: Twitter/Quotidien

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Révélée par l'émission de TMC «Quotidien», l'attitude agressive de Jean-Luc Mélenchon durant les perquisitions dont il a été l'objet lui vaut d'être aujourd'hui gentiment moqué sur Twitter.

«On va voir si on va m'empêcher d'entrer dans mon local! On n'est pas des bandits, ce n'est pas de la police que vous êtes en train de faire. Je fais ce que je veux! (...) La République, c'est moi!», avait tonné Mélenchon.

Utilisant l'image du leader de la France insoumise vociférant face à un policier en faction devant la porte des locaux du parti de gauche, les internautes ont inventé toutes sortes de monologues lâchés par l'homme politique. Le tout accompagné du hashtag #PoseTonMelenchon. Et c'est très drôle. En voici quelques exemples.

Créé: 18.10.2018, 15h40

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.