Jeudi 19 septembre 2019 | Dernière mise à jour 14:26

UK Ultime hommage pour Stephen Hawking

Les obsèques de l'astrophysicien britannique ont eu lieu à Cambridge ce samedi après-midi. Ses cendres seront ensuite inhumées à l'abbaye de Westminster.

Galerie photo

Funérailles de Stephen Hawking

Funérailles de Stephen Hawking Famille, amis et collègues ont assisté ce samedi après-midi aux funérailles à Cambridge de l'astrophysicien britannique Stephen Hawking.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des centaines de parents, amis et collègues se sont réunis samedi après-midi à Cambridge pour faire leurs adieux à l'astrophysicien britannique Stephen Hawking, dont le génie scientifique et le handicap physique en avaient fait une personnalité mondialement connue.

Les obsèques de cet athée convaincu décédé à 76 ans ont eu lieu dans l'église Sainte-Marie la grande de l'université de Cambridge (est de l'Angleterre), à deux pas du Gonville and Caius College où il a travaillé pendant plus de 50 ans.

Une foule imposante rassemblée devant l'église a applaudi au passage du cercueil orné de fleurs de lys «Univers» et de roses blanches «Polar Star» (étoile polaire) transportant la dépouille du célèbre scientifique. La cloche de l'église a sonné 76 coups, un pour chacune des années de vie du célèbre scientifique.

Nombreuses personnalités présentes

Les enfants de Stephen Hawking - Robert, Lucy et Timothy -, étaient entourés de nombreuses personnalités du milieu artistique et scientifique britannique, comme l'astronome Martin Rees ou le dramaturge Alan Bennett.

L'homme d'affaires américain Elon Musk, patron de l'entreprise spatiale SpaceX, était également présent.

Scientifique le plus connu

Stephen Hawking a cherché à résoudre les secrets les plus complexes de l'univers tout en luttant contre une maladie dégénérative aiguë toute sa vie d'adulte, cloué dans un fauteuil roulant et s'exprimant à l'aide d'un ordinateur.

«Pourquoi est-il devenu une figure aussi 'culte'?», a déclaré Alan Bennett lors de son éloge funèbre. «L'idée d'un esprit emprisonné explorant le cosmos a totalement frappé l'imagination des gens», a-t-il ajouté.

Devenu le scientifique le plus connu du grand public de par le monde, il était l'auteur de travaux sur les trous noirs, le Big Bang et la cosmologie quantique.

Aux côtés de Newton et Darwin

Sa renommée internationale remonte à la publication d'un livre de vulgarisation, dont le succès de librairie fut planétaire, «Une brève histoire du temps» paru en 1988. Des milliers de personnes ont signé le livre de condoléances ouvert après son décès.

Considéré comme l'un des plus grands esprits scientifiques contemporains et devenu une sorte de «star de l'astrophysique», Stephen Hawking s'est efforcé de comprendre aussi bien l'immensité de l'espace que l'univers sous-moléculaire de la théorie quantique qui, selon lui, était en mesure de prédire le début et la fin des temps.

Ses cendres seront déposées en juin prochain à l'abbaye de Westminster aux côtés d'autres noms illustres de la science comme Isaac Newton et Charles Darwin. (ats/nxp)

Créé: 31.03.2018, 10h00

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.