Mercredi 17 juillet 2019 | Dernière mise à jour 12:25

Tunisie Un djihadiste tué dans une opération de police

Un «terroriste» recherché depuis deux jours a été tué mardi soir à Tunis lors d'une opération des forces de l'ordre.

Image d'archive de policiers à Tunis.

Image d'archive de policiers à Tunis. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un «terroriste» recherché en Tunisie depuis deux jours, Aymen Smiri, est mort mardi soir dans la Cité Intilaka (ouest de la capitale Tunis) lors d'une traque des forces de l'ordre, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

«Le terroriste Aymen Smiri (23 ans), recherché par le ministère de l'Intérieur, a été abattu à la Cité Intilaka après avoir été poursuivi par les unités sécuritaires ce soir,» a indiqué le ministère dans un communiqué.

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur Sofiene Zaag a ajouté sur la chaîne de télévision nationale Wataniya que le suspect avait activé une ceinture explosive au cours de l'opération de police. Il n'a pas précisé si le «terroriste» avait un lien avec le double attentat suicide de Tunis qui a tué un policier et blessé huit personnes jeudi dernier.

Le groupe djihadiste, Etat islamique (EI), via son agence de propagande Amaq, citée par le Centre américain spécialisé dans la surveillance de la mouvance djihadiste, (SITE), avait revendiqué l'attaque.

(afp/nxp)

Créé: 03.07.2019, 03h02

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.