Dimanche 16 juin 2019 | Dernière mise à jour 06:01

Fraude Un homme d'affaires suisse arrêté en Italie

Un homme d'affaires suisse soupçonné de fraude, falsification et contrefaçon en Allemagne, sous le coup d'un mandat européen, a été arrêté près de Vérone.

Image: Google Maps

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les carabiniers de Peschiera del Garda, une ville italienne située à une trentaine de kilomètres de Vérone ont arrêté un homme d'affaires suisse de 64 ans sous le coup d'un mandat européen. Il est soupçonné de fraude, falsification et contrefaçon en Allemagne.

L'homme était en vacances sur le lac de Garde avec sa compagne, rapporte l'agence de presse italienne Ansa. Il a été interpellé alors qu'il retournait à son hôtel. Il a ensuite été transféré à la prison de Montorio et mis à disposition de la justice. L'enquête qui a mené à cette arrestation a été conduite par l'Arme des carabiniers.

Le Département fédéral des affaires étrangères a confirmé dimanche à l'agence d'information Keystone-ATS l'arrestation d'un citoyen suisse samedi en Italie. «Pour des raisons de protection des données et des personnes», les services d'Ignazio Cassis ne donnent pas davantage d'informations. (ats/nxp)

Créé: 09.06.2019, 23h21

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.