Dimanche 16 juin 2019 | Dernière mise à jour 06:01

Bulgarie Un lycéen fabrique une bombe pour tuer en masse

Un élève «extrêmement intelligent», sous l'emprise de l'EI, s'est servi de tuyaux et de fils électriques pour fabriquer un explosif puissant.

La perquisition a permis de retrouver chez le jeune un engin composé de 14,5 kg d'un explosif utilisé dans des attentats en Belgique et en France.

La perquisition a permis de retrouver chez le jeune un engin composé de 14,5 kg d'un explosif utilisé dans des attentats en Belgique et en France. Image: DR/Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le parquet bulgare a ouvert pour la première fois une enquête sur des préparatifs d'attentat à la bombe artisanale, inculpant un lycéen guidé par le groupe Etat islamique (EI), a annoncé samedi le procureur général adjoint Ivan Guechev.

«Plusieurs engins explosifs artisanaux ont été trouvés à son domicile, dont une bombe composée de tuyaux et de fils électriques (d'un type) souvent utilisé lors d'attentats aux Etats-Unis.

A également été découvert lors de la perquisition un engin composé de «14,5 kg d'un explosif utilisé dans des attentats en Belgique et en France, posé dans un récipient en plastique et entouré de clous pour obtenir un effet de destruction maximale», a-t-il ajouté.

Sans préciser sa nature, M. Guechev a indiqué qu'à peine 2 ou 3 kg de ce même explosif avait été utilisés en 2012 lors d'un attentat contre des touristes israéliens à l'aéroport de Bourgas, ville bulgare sur la Mer Noire, qui avait fait six morts et plus de trente blessés. »Il s'agit d'un cas classique de recrutement et radicalisation d'un mineur« sur internet, a souligné le procureur.

«Extrêmement intelligent»

Un drapeau de l'EI se trouvait dans les pièces du domicile qu'il avait transformées en atelier.

Très bon élève dans un lycée d'élite de Plovdiv (sud), «cet enfant», comme a tenu à le qualifier M. Guechev, est «extrêmement intelligent». Il a appliqué des formules à obtenir des explosifs à partir de matériaux généralement accessibles, et ceci en l'espace d'une semaine, a-t-il expliqué.

Le procureur n'a pas indiqué la cible de l'éventuel attentat. Plovdiv, deuxième ville bulgare, est actuellement capitale européenne de la culture, et attire de nombreux touristes.

La police ayant été saisie par la famille, le lycéen a été libéré et des psychologues de l'unité des délinquants mineurs travaillent avec lui, selon le parquet.

Voisine de la Turquie, la Bulgarie se situe sur la voie terrestre empruntée par des djihadistes à l'aller et au retour du Moyen-Orient. Toutefois aucun ressortissant bulgare préparant un attentat dans son pays n'avait été démasqué jusqu'à présent.

Un imam autoproclamé de la communauté Rom de Pazardjik, près de Plovdiv, purge une peine de quatre ans de prison pour propagation d'islam radical. (afp/nxp)

Créé: 08.06.2019, 17h01

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.