Mardi 23 juillet 2019 | Dernière mise à jour 15:15

G20 Un ministre compare les émeutiers à des «néonazis»

Le ministre allemand de l'Intérieur a condamné «l'incroyable brutalité» des débordements en marge du sommet du G20et comparé les émeutiers à des «terroristes islamistes».

Thomas de Maizière.

Thomas de Maizière. Image: AFP

Galerie photo

G20 à Hambourg: des manifestations violentes en marge du sommet

G20 à Hambourg: des manifestations violentes en marge du sommet De nouveaux heurts éclatent en marge du sommet du G20 à Hambourg, des manifestants incendiant notamment des voitures de la police allemande, a annoncé cette dernière sur Twitter.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Ce n'étaient pas des manifestants,» a déclaré le ministre conservateur (CDU) Thomas de Maizière lors d'une conférence de presse à Berlin, «ce sont des extrémistes violents, au même titre que des néonazis ou des terroristes islamistes».

Le sommet du G20, qui réunissait vendredi et samedi à Hambourg les dirigeants des 20 pays les plus puissants au monde, a été émaillé de manifestations violentes d'une ampleur inattendue pour les autorités.

Dans les rues de Hambourg, entre jeudi et samedi, près de 500 policiers ont été blessés légèrement -sur les 20'000 déployés- lors d'affrontements avec des manifestants. Plusieurs voitures ont été incendiées et des magasins pillés.

Le nombre de manifestants blessés par les ripostes policières n'est pas connu avec précision.

Appel pour identifier les casseurs

Le ministre allemand de l'Intérieur a également condamné «les touristes de la violence», estimant que «des centaines» de personnes sont venues d'autres pays d'Europe en Allemagne dans le but de participer aux incidents.

La police a annoncé avoir interpellé 186 personnes. Le gouvernement a appelé à des peines très dures devant les tribunaux.

La police de Hambourg, mais aussi le très populaire journal allemand «Bild», ont lancé un appel aux habitants de Hambourg, leur proposant d'envoyer des vidéos et photos permettant d'identifier les casseurs. (afp/nxp)

Créé: 10.07.2017, 17h36

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Monde