Dimanche 25 août 2019 | Dernière mise à jour 23:20

Pologne Un ministre loue les vertus aphrodisiaques du castor

Face à la prolifération des castors, le ministre polonais de l'agriculture veut légaliser sa chasse et souligne les propriétés aphrodisiaques de sa viande.

M. Ardanowski a annoncé avoir entrepris des démarches en vue d'inscrire le castor sur la liste des animaux que l'on peut chasser et de le considérer comme une espèce comestible.

M. Ardanowski a annoncé avoir entrepris des démarches en vue d'inscrire le castor sur la liste des animaux que l'on peut chasser et de le considérer comme une espèce comestible. Image: AFP/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le ministre polonais de l'Agriculture a évoqué les vertus aphrodisiaques de la viande de castor pour promouvoir la chasse de ces rongeurs protégés mais qui sont accusés de causer des dégâts.

«On ne sait pas quoi faire»

«Si les gens se rappellent que la queue de castor a, paraît-il, des vertus aphrodisiaques il peut s'avérer que le problème du castor sera résolu», a déclaré le ministre lors d'une réunion au parlement dont l'enregistrement vidéo a été diffusé vendredi par la chaîne commerciale TVN24.

Mais le Premier ministre Mateusz Morawiecki a fait savoir qu'il n'avait aucune intention d'ouvrir la chasse au castor.

Selon le ministre, Jan Krzysztof Ardanowski, les quotas de la chasse au castor, une espèce protégée par la Convention de Berne sur la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel en Europe, restent loin d'être épuisés. Selon lui, «actuellement on ne sait pas quoi faire» avec cet animal, une fois abattu.

Le castor est un rongeur très actif, connu pour construire en milieu aquatique ou zones humides, en s'attaquant aux arbres, des barrages et autres abris.

Viande pas particulièrement goûteuse

M. Ardanowski a annoncé aux journalistes avoir entrepris des démarches en vue d'inscrire le castor sur la liste des animaux que l'on peut chasser et de le considérer comme une espèce comestible.

La question des castors et des hypothétiques vertus aphrodisiaques de leur viande a fait la une des médias audiovisuels polonais pendant plusieurs heures, certains gastronomes soulignant cependant que cette viande n'est pas particulièrement goûteuse. Finalement le porte-parole du gouvernement Piotr Mueller a déclaré dans la soirée qu'«aucun changement n'est en vue» en ce qui concerne le statut partiellement protégé de cette espèce.

«On laisse les castors en paix»

«Il est actuellement interdit de tirer sur les castors et cela restera ainsi», a-t-il dit, citant une décision prise dans la journée par le Premier ministre. «La question est close», a-t-il insisté, «on laisse les castors en paix».

Selon la réglementation en vigueur en Pologne, les castors peuvent être pris dans des pièges ou chassés avec des armes de chasse du 1er octobre au 15 mars. (afp/nxp)

Créé: 07.06.2019, 22h12

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.