Dimanche 16 juin 2019 | Dernière mise à jour 06:01

France Une centaine de tombes profanées à Toulouse

Des inconnus ont vandalisé plusieurs tombes d'un cimetière toulousain, dans la nuit de samedi à dimanche.

La police technique et scientifique procédaient dimanche  aux premières constatations dans le cimetière qui a été fermé au public. (Image prétexte)

La police technique et scientifique procédaient dimanche aux premières constatations dans le cimetière qui a été fermé au public. (Image prétexte) Image: DR/Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'un des plus vieux cimetières de Toulouse, dans le sud de la France, a été profané dans la nuit de samedi à dimanche, avec des objets d'une centaine de tombes renversés ou brisés, selon la mairie. Aucune inscription n'a été découverte.

«C'est un spectacle désolant, on n'a jamais vu autant de tombes touchées, des crucifix, des plaques, des colonnes ou des vases cassés ou projetés dans les allées», a indiqué le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc qui s'est rendu au cimetière Terre Cabade dans la matinée. Des dégradations qui touchent différentes parties de ce cimetière qui s'étend sur 33 hectares, a précisé le maire, soulignant «(qu')une seule tombe a été éventrée» et «(qu')aucune des quelques tombes israélites ou musulmanes n'a été dégradée».

«C'est véritablement indigne et nous allons porter plainte», a ajouté M. Moudenc. Des agents de la police technique et scientifique procédaient dimanche matin aux premières constatations dans le cimetière qui a été fermé au public.

C'est le gardien qui, en prenant son service, a découvert vers 07h00 les dégradations. Aucune inscription n'a été découverte, a indiqué encore la mairie, précisant que les services municipaux étaient en train d'inventorier les tombes touchées pour prévenir les familles. (ats/nxp)

Créé: 09.06.2019, 16h26

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.