Jeudi 20 juin 2019 | Dernière mise à jour 09:18

Russie Une pub propose de castrer les maris infidèles

Une clinique vétérinaire à Saint-Pétersbourg proposait dans une publicité de castrer gratuitement les maris infidèles. Deux habitants ont porté plainte.

la blague d'une clinique vétérinaire n'a pas fait rire tout le monde à Saint-Pétersbourg.

la blague d'une clinique vétérinaire n'a pas fait rire tout le monde à Saint-Pétersbourg. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La «castration» est offerte pour les maris infidèles : la blague d'une clinique vétérinaire russe n'a pas fait rire deux habitants de Saint-Pétersbourg (nord-ouest) qui ont saisi le service fédéral anti-monopole (FAS) de la ville, a-t-on appris lundi.

«Promotion sur les castrations: un chat 1000 roubles, une chatte (stérilisation, ndlr...) 2500 roubles, gratuit pour un mari infidèle». Installée près d'une station de métro, l'affiche a indigné deux habitants de la deuxième ville de Russie qui ont porté plainte, a expliqué à l'AFP la porte-parole du FAS local, Marina Nerinovskaïa.

En Russie, le service fédéral anti-monopole est notamment chargé du contrôle des publicités.

«Le 31 mai, nous avons reçu deux plaintes d'habitants de Saint-Pétersbourg sur cette publicité qu'ils ont trouvée obscène», a-t-elle expliqué, certains y voyant une «discrimination sexiste» et la «ruine des valeurs familiales». «Cette publicité est humiliante et produit une discrimination sexiste pour affaiblir la confiance entre les gens. Selon moi, elle appelle à la violence, à la cruauté et elle ruine les affaires familiales», dénonce un des habitants mécontents, cité dans un communiqué du service anti-monopole. Ce même communiqué ajoute que «les plaintes seront examinées» et «les résultats publiés». mak/tbm/rco/lpt (afp/nxp)

Créé: 03.06.2019, 15h43

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.