Mercredi 3 juin 2020 | Dernière mise à jour 11:57

Barcelone Vaste opération de police contre les dealers

Environ 850 policiers ont mené, lundi, une quarantaine de perquisitions chez des narcotrafiquants cachés au coeur de Barcelone.

55 suspects ont été arrêtés lors des perquisitions.

55 suspects ont été arrêtés lors des perquisitions. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plus de 800 policiers espagnols ont arrêté lundi 55 suspects en perquisitionnant des appartements squattés par des trafiquants de drogue au coeur de Barcelone. Ces quartiers sont devenus dangereux pour les habitants comme pour les touristes.

850 policiers, appuyés par un hélicoptère, ont été mobilisés pour mener une quarantaine de perquisitions dans des logements vides reconvertis en lieux de vente et de consommation d'héroïne et d'autres stupéfiants.

Plusieurs rues du centre de la métropole catalane, ont été bloquées par des camions de police, alors que des officiers armés et masqués montaient la garde, a constaté un journaliste de l'AFP. Les policiers sont sortis des immeubles les bras chargés de cartons, sous les yeux des voisins et des touristes qui n'ont pas hésité à immortaliser la scène en prenant des photos.

«Narcopisos»

Les résidents de ces deux quartiers prisés des touristes se plaignent depuis des années de l'utilisation d'appartements inoccupés, devenus propriétés des banques et des fonds d'investissement après la crise immobilière de 2008, par les narcotrafiquants.

Selon les habitants, la multiplication de ces squats, baptisés «narcopisos» (appartements de narcos), a engendré une hausse des vols à l'encontre des touristes et des commerces. Ces vols seraient commis par des addicts en quête de fonds pour s'alimenter en stupéfiants.

Les résidents se plaignent également d'un climat de violence quotidien à cause des tensions entre les différents groupes de dealers. Le mois dernier, une vidéo prise dans le quartier du Raval avait fait les gros titres: elle montrait un jeune homme menaçant avec une imposante machette un autre, tombé à terre.

Manuel Valls, ancien premier ministre français et candidat à la mairie de Barcelone, a fait de la lutte contre le crime son cheval de bataille. (ats/nxp)

Créé: 29.10.2018, 16h46

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.