Dimanche 16 juin 2019 | Dernière mise à jour 21:21

Etats-Unis Une vidéo montre un flirt appuyé de Weinstein

Des images, datant de 2011, ont été diffusées mercredi concernant la rencontre de Harvey Weinstein avec l'une de ses accusatrices.

Dans cette vidéo publiée mercredi, Harvey Weinstein reçoit la femme d'affaires de 28 ans, Melissa Thompson, en 2011.

Dans cette vidéo publiée mercredi, Harvey Weinstein reçoit la femme d'affaires de 28 ans, Melissa Thompson, en 2011. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une vidéo diffusée par Sky News montre le producteur de cinéma déchu Harvey Weinstein, déjà inculpé pour agressions sexuelles et viol, tentant de flirter de façon appuyée avec l'une de ses accusatrices lors d'une réunion d'affaires en 2011.

Dans cette vidéo publiée mercredi soir, le producteur reçoit la femme d'affaires de 28 ans, Melissa Thompson, dans les bureaux de sa société pour une réunion. Il verrouille la porte, étreint la jeune femme, flirte ouvertement avec elle, puis semble la toucher sous la table au cours d'une conversation suggestive.

Melissa Thompson l'accuse de l'avoir ensuite invitée dans son hôtel et de l'avoir violée. Melissa Thompson est l'une des plaignantes ayant déposé un recours collectif en juin pour viol contre Harvey Weinstein, selon des médias américains.

Tentative de déhonorer

Selon l'avocat de Weinstein, Ben Brafman, avec cette vidéo Melissa Thompson cherche à renforcer sa position dans la procédure contre son client.

«Il s'agit d'une nouvelle tentative de déshonorer publiquement M. Weinstein dans un but financier et nous n'acceptons pas cela. Les faits ont leur importance», a-t-il réagi auprès de People magazine, démentant tout comportement sexuellement inconvenant.

Selon Sky News, la jeune femme s'était rendue, en septembre 2011, dans les locaux de la Weinstein Company dans le but de présenter à l'équipe marketing le nouveau service de vidéos et d'analyse de données de sa start-up. Dans le cadre de cette présentation, elle avait filmé la réunion avec la webcam de son ordinateur.

«Est-ce que j'ai le droit de flirter avec toi ?»

Sur les images, Weinstein entre seul dans la pièce et verrouille la porte, demandant à son personnel de ne pas déranger. Alors que la jeune femme lui tend la main pour se présenter, il la serre dans ses bras, caressant son dos.

Après un rapide échange, il lui demande «Est-ce que j'ai le droit de flirter avec toi ?», ce à quoi la jeune femme répond: «On verra, un petit peu».

Le producteur fait plusieurs commentaires suggestifs. A certains moments, elle tente de recentrer la conversation, alors qu'à d'autres, elle semble répondre à ses avances. Elle plaisante: «les données, c'est chaud !». Puis Harvey Weinstein lui répond «Il fait chaud. Tu es sexy».

Un peu plus tard, il lui indique qu'il veut utiliser le service qu'elle propose, puis selon Mélissa Thompson, glisse la main sous la table et lui caresse la jambe.

Ne pas «gâcher la réunion»

Le producteur susurre: «Laisse moi avoir un petit bout de toi (...) Tu veux continuer encore un peu?». Mélissa Thompson réplique, hésitante: «Un peu... C'est un peu haut, c'est un peu haut».

La jeune femme a expliqué sur Sky News qu'elle ne voulait pas «gâcher la réunion» et tentait de «sauver la face» et «gérer la situation», mais ne pense pas l'avoir encouragé. «Si j'essayais de me battre pour m'éloigner de lui, il se déplaçait alors à un endroit où il pouvait m'enfermer. Je me sentais constamment prise au piège», a-t-elle dit. (afp/nxp)

Créé: 13.09.2018, 09h44

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.