Lundi 16 juillet 2018 | Dernière mise à jour 00:46

Etats-Unis Uber suspend ses voitures autonomes suite à un décès

Le spécialiste du transport avec chauffeur a suspendu son programme après la mort d'une femme dans l'Arizona percutée par une de ses voitures.

Les essais sont suspendus

Les essais sont suspendus Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une femme est morte à Tempe, dans l'Arizona, après avoir été percutée par un véhicule à conduite autonome d'Uber, a déclaré la police américaine lundi, ce qui a amené le spécialiste des véhicules de transport avec chauffeur (VTC) à annoncer la suspension de ce programme aux Etats-Unis et au Canada. Il s'agit du premier accident mortel impliquant un véhicule autonome, une technologie dont les Etats-Unis tentent d'accélérer le déploiement sur leur territoire.

Citée par le San Francisco Chronicle, la cheffe de la police de Tempe a cependant indiqué que les premiers éléments de l'enquête tendent à montrer que le véhicule autonome n'était pas en faute. «Il est très clair qu'il aurait été difficile d'éviter cette collision quel que soit le mode de conduite (autonome ou humaine) étant donné la façon dont la victime a surgi sur la route», a déclaré Sylvia Moir.

La police s'appuie notamment sur les images tournées par les caméras équipant le véhicule, qui n'ont pas été rendues publiques.

L'accident s'est produit dimanche vers 22h00 (heure locale) sur un axe routier à quatre voies de Tempe, près de Phoenix. La voiture fonctionnait alors en mode autonome avec une personne assise sur le siège conducteur, a précisé la police locale.

Avec son vélo

Au moment où elle a été percutée, la victime, qui poussait un vélo, traversait la chaussée en dehors des passages piétons. Elaine Herzberg, qui était âgée de 49 ans, a succombé à ses blessures à l'hôpital. Les images de la télévision locale montrent un vélo plié et un SUV Volvo Xc90 accidenté à l'avant.

Un porte-parole d'Uber a déclaré que l'entreprise suspendait ses essais de véhicules autonomes en Amérique du Nord. La société a précisé dans un communiqué qu'elle coopérait pleinement avec les autorités.

Volvo a confirmé que le véhicule mis en cause était un 4x4 Xc90, dont Uber utilise des versions spéciales pour ses essais. Russell Datz, porte-parole du constructeur suédois, a précisé que les technologies autonomes utilisées n'étaient pas fabriquées par Volvo.

L'agence fédérale de la sécurité routière a annoncé l'envoi sur place d'une équipe spéciale pour enquêter sur cet accident et a ajouté être en contact avec Volvo, qui appartient au groupe chinois Geely.

Aspect canadien

Les autorités de l'Ontario, la province canadienne où Uber effectue également des essais sur route de voitures autonomes, ont annoncé suivre de près l'enquête.

Uber et Waymo, la filiale de conduite autonome d'Alphabet , avaient exhorté vendredi le Congrès à adopter sans tarder un projet de loi permettant d'accélérer le déploiement des véhicules sans conducteur aux Etats-Unis. Le texte se heurte à l'opposition de certains élus démocrates inquiets pour la sécurité et l'accident de lundi renforcera probablement leurs arguments, ont dit des sources du Congrès.

«Ce tragique accident souligne pourquoi nous devons être exceptionnellement prudents sur les tests et le déploiement des technologies liées aux voitures autonomes sur les routes», a commenté le sénateur démocrate Edward Markey, membre de la commission des Transports. (ats/nxp)

Créé: 19.03.2018, 18h54

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.