Samedi 21 septembre 2019 | Dernière mise à jour 10:16

Nucléaire Washington veut que l'Iran cesse toute activité atomique

L'Iran doit s'engager à geler ses activités atomiques pendant au moins 10 ans, a déclaré Obama. L'annonce d'une telle mesure permettrait qu'un accord définitif soit conclu sur la question de son programme nucléaire.

Le président américain Barack Obama fait preuve d'une grande détermination dans le dossier du nucléaire iranien.

Le président américain Barack Obama fait preuve d'une grande détermination dans le dossier du nucléaire iranien. Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Si, véritablement, l'Iran accepte de geler son programme là où il en est pendant au moins dix ans (...), si nous obtenons cela, ainsi que des moyens de le vérifier, aucune autre mesure que nous pourrions prendre ne nous donnera mieux la garantie qu'ils n'ont pas l'arme nucléaire», a dit le président américain Barack Obama dans une interview accordée à Reuters à la Maison-Blanche.

Barack Obama a également mis en exergue l'objectif affiché d'un «breakout time», c'est-à-dire le temps qu'il faudrait à l'Iran pour produire une bombe atomique, d'un an. «Il faut qu'il y ait au moins un an entre le moment où nous les voyons essayer d'obtenir l'arme nucléaire et le moment où ils seraient capables de l'obtenir effectivement», a-t-il expliqué.

Pas de rencontre prévue

Il note un «désaccord marqué» entre l'administration américaine et le gouvernement israélien sur le moyen d'atteindre l'objectif, partagé, d'empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire.

Barack Obama s'est employé à minimiser les dégâts à long terme, dans les relations bilatérales, du discours que doit prononcer ce mardi 3 mars devant le Congrès le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Il a déclaré que le problème n'était pas une question de personnes et qu'il rencontrerait le dirigeant israélien s'il remporte les législatives du 17 mars.

Il n'est pas prévu que Barack Obama ait une entrevue avec Benjamin Netanyahu durant son séjour actuel à Washington.

Un accord «efficace»

«Ce n'est pas une question personnelle. Je pense qu'il est important que chaque pays comprenne bien, dans sa relation avec les Etats-Unis, que Washington a le souci de conduire sa propre politique», a dit Obama.

Interrogé quant aux perspectives d'un accord définitif avec l'Iran, censé intervenir avant la date-butoir du 30 juin, Barack Obama a estimé qu'il y avait un doute majeur, à savoir si Téhéran se soumettrait aux demandes d'inspections rigoureuses et accepterait une limitation de sa capacité d'enrichissement d'uranium.

«Mais s'ils (les Iraniens) l'acceptent, ce sera nettement plus efficace, pour contrôler leur programme nucléaire, que n'importe quelle opération militaire que nous pourrions entreprendre, n'importe quelle opération militaire qu'Israël pourrait lancer, et beaucoup plus efficace que ne pourront l'être les sanctions», a continué Barack Obama.

Rétropédalage iranien

Selon lui, Benjamin Netanyahu s'est déjà trompé, par le passé, en s'opposant à l'accord intérimaire intervenu fin 2013 avec l'Iran sur son programme nucléaire. «Netanyahu a fait toutes sortes de déclarations. Ce devait être un accord épouvantable», a souligné le président américain.

«Cela devait aboutir à ce que l'Iran obtienne un allègement de son fardeau équivalant à 50 milliards de dollars. L'Iran ne devait pas respecter l'accord. Or, rien de cela ne s'est réalisé», a-t-il continué. «En fait, il s'est avéré pendant cette période que l'Iran n'a pas poussé son programme vers l'avant. A nombre d'égards, il a même rétropédalé.»

Benjamin Netanyahu a estimé à Washington avoir «l'obligation morale» d'exprimer haut et fort ses divergences avec l'administration Obama sur le dossier iranien. Il a affirmé que l'accord en cours de négociation avec Téhéran menaçait l'existence même d'Israël. (ats/nxp)

Créé: 03.03.2015, 06h25

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.