Vendredi 24 mai 2019 | Dernière mise à jour 21:05

Etats-Unis Le zoo de San Diego rend ses pandas à la Chine

Un des plus grands zoos au monde va perdre l'une de ses principales attractions, deux pandas géants. Les deux mammifères retournent en Chine.

Les pandas étaient hébergés dans le zoo américain en vertu d'un accord sur la conservation de ses animaux.

Les pandas étaient hébergés dans le zoo américain en vertu d'un accord sur la conservation de ses animaux. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les deux pandas géants, actuellement au zoo californien de San Diego, prêtés par la Chine vont prochainement retourner dans leur mère patrie, ont annoncé mardi les responsables du zoo.

Bai Yun, femelle âgée de 27 ans, et son petit Xiao Liwu, né au zoo de San Diego en 2012, vont faire leurs adieux à la Californie fin avril.

«Même si nous sommes tristes de voir partir ces pandas, nous avons de grands espoirs pour l'avenir», a déclaré dans un communiqué Shawn Dixon, responsable des programmes de conservation du zoo. «En collaboration avec nos collègues de Chine, le zoo de San Diego est prêt à s'engager dans la poursuite de notre programme en faveur des pandas», assure-t-il.

Cérémonie pour dire adieu

Les pandas étaient hébergés dans le zoo américain en vertu d'un accord sur la conservation de ses animaux, qui arrive à son terme. Lorsqu'il a été conclu avec la Chine, voici 25 ans, les pandas géants étaient considérés comme une espèce en voie de disparition. Ils sont désormais classés comme «vulnérables», grâce aux efforts mis en oeuvre pour leur sauvegarde.

«Nous savons que les pandas sont aimés dans le monde entier, y compris par nos équipes, nos bénévoles et nos millions de visiteurs», relève Dwight Scott, le directeur du zoo, qui va organiser une cérémonie pour dire adieu à ses pensionnaires et remercier «le peuple chinois pour ce partenariat et nos succès conjoints dans la sauvegarde de cette espèce incroyable».

(afp/nxp)

Créé: 27.03.2019, 07h47

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.