Dimanche 23 septembre 2018 | Dernière mise à jour 09:57
La jeune femme a préféré rester anonyme

La jeune femme a préféré rester anonyme Image: Yvain Genevay

Témoignage «Mon ancien petit ami m’envoyait jusqu’à 300 messages par jour»

Une jeune Romande a été victime de harcèlement obsessionnel. Elle se confie alors que le Tribunal fédéral a confirmé que son ex-compagnon devra passer 6 mois en prison pour contrainte.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le 14 février 2013, vous portez plainte contre votre ex-compagnon. Pourquoi?

J’avais compris que c’était le seul moyen pour qu’il cesse de me harceler. Je l’avais bloqué sur WhatsApp et Facebook, mais je ne pouvais pas l’empêcher de m’envoyer des e-mails et des SMS. Il disait qu’il allait tout faire sauter chez moi, actionner son réseau pour que je n’obtienne pas mon diplôme, me mettre aux poursuites, me dénoncer pour maltraitance du chat ou parce que je ne payais pas mes impôts. C’était n’importe quoi, mais ses menaces m’effrayaient.

Il vous envoyait beaucoup de messages?

Jusqu’à 300 par jour. Un flot incessant. Du délire. Il me demandait 20 000 francs pour se taire et répétait qu’il avait des relations.

Un an plus tôt, vous aviez pourtant été séduite par ce jeune Suisse de 21 ans…

C’est vrai. J’avais 23 ans. Il m’avait écrit plusieurs fois sur Facebook, où nous avions des amis en commun. J’ai accepté de boire un café. Je l’ai trouvé intéressant et cultivé.

Qu’est-ce qui vous a plu chez lui?

Il m’a tout de suite dit qu’il était très amoureux de moi, que c’était comme une évidence, que j’étais son soleil. Il m’offrait des fleurs, il me dédicaçait des poèmes. Il était très romantique dans son approche.

Quand commence-t-il à se montrer envahissant?

Quatre mois après notre rencontre. Nous sommes alors en couple depuis trois semaines. Chaque fois qu’on se quitte, il dit qu’il veut me revoir, que je lui manque. Il insiste et je cède. Finalement, on se voit presque tous les jours. Je me dis que c’est le début, qu’il a besoin d’être rassuré. Je lui explique malgré tout que j’ai besoin de temps pour moi, pour mes amis, pour faire du sport.

Pour en savoir plus, consultez le site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad. (Le Matin)

Créé: 10.02.2018, 23h00

Cet article est disponible en intégralité sur notre epaper

Déjà abonné ?

Identifiez-vous pour accéder à l'epaper

Pas encore abonné ?

Découvrez nos offres d'abonnement:

Numerique

Accès numérique illimité

Dès CHF 10.- par mois

Numerique Plus

Accès numérique illimité

+

Dès CHF 29.- par mois

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Les enquêtes du matindimanche