Samedi 21 avril 2018 | Dernière mise à jour 14:54
Certains sites Internet recommandent un dialogue renouvelé à chaque étape de la relation sexuelle et suggèrent même des questions destinées à son partenaire.

Certains sites Internet recommandent un dialogue renouvelé à chaque étape de la relation sexuelle et suggèrent même des questions destinées à son partenaire. Image: B2M Productions/GettyImages

Mœurs Quand une femme ne dit pas non, faut-il en déduire qu’elle dit oui ?

La Suède vient de réformer sa loi sur le viol en adoptant une notion nouvelle: le «consentement affirmatif». Dans cette perspective, une femme qui ne dit pas non ne consent pas forcément. Idée d’avenir ?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est l’histoire de Margot (20 ans) et de Robert (34 ans), qui se sont rencontrés dans un cinéma d’art et d’essai. Ils se revoient, échangent un premier baiser. Il lui propose d’aller chez lui. Elle a trop bu, elle accepte et ne refuse pas non plus la relation sexuelle dont elle n’éprouve pourtant pas le désir. Craignant de passer pour une «petite capricieuse», Margot n’a pas osé reculer. A-t-elle donc vraiment consenti à ce coït triste et maladroit ? Ou a-t-elle cédé aux pressions d’un homme abusant de ses faiblesses ?

L’histoire de Margot et de Robert est racontée dans une nouvelle, «Catperson», qui a été publiée le 12 décembre sur le site du New Yorker et qui a provoqué une déferlante de commentaires sans équivalent pour un texte littéraire. Avant cela, qui connaissait Kristen Roupenian, enseignante à l’Université Harvard et auteure de «Catperson» ? Mardi, elle a signé un contrat d’édition d’un million de dollars grâce aux réseaux sociaux qui ont fait sa gloire. La question du consentement est au cœur de ces discussions passionnées. La triste histoire de Margot, estiment de nombreux internautes, démontrerait la nécessité d’inscrire dans la loi une notion plus familière aux Américains qu’aux Européens: le «consentement affirmatif».

L’ambiguïté du consentement

Un consentement peut-il être autre chose qu’affirmatif ? En réalité, le mot est ambigu. Il signifie donner son accord, dire «oui», mais on y entend également d’autres nuances: accepter ce qu’on n’a pas choisi, tolérer, se résigner. La notion de consentement affirmatif voudrait réduire cette ambiguïté en rendant le «oui» parfaitement explicite.

Pour en savoir plus, consultez le site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad. (Le Matin)

Créé: 23.12.2017, 23h00

Cet article est disponible en intégralité sur notre epaper

Déjà abonné ?

Identifiez-vous pour accéder à l'epaper

Pas encore abonné ?

Découvrez nos offres d'abonnement:

Numerique

Accès numérique illimité

Dès CHF 10.- par mois

Numerique Plus

Accès numérique illimité

+

Dès CHF 29.- par mois

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Les enquêtes du matindimanche