Samedi 15 décembre 2018 | Dernière mise à jour 06:59
Le jeune patron précise que tous les véhicules n’ont pas été déplacés au Kosovo. Une grande partie d’entre eux sont toujours parqués en Suisse romande

Le jeune patron précise que tous les véhicules n’ont pas été déplacés au Kosovo. Une grande partie d’entre eux sont toujours parqués en Suisse romande Image: DR

Fraude à la caisse vaudoise de chômage Un patron ne paie pas le crédit de ses véhicules et les égare au Kosovo

La justice soupçonne un entrepreneur impliqué dans la fraude d’avoir profité de la faillite de ses entreprises pour faire disparaître le parc auto en Suisse et dans les Balkans.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Temal* est depuis dix mois en prison. Ce patron vaudois de la construction est accusé notamment d’avoir profité de la fermeture de ses entreprises pour s’approprier le parc automobile généralement acheté en leasing. Une fois la faillite entamée, le jeune entrepreneur (né en 1990) a arrêté de payer les crédits. Et il n’a pas rendu les véhicules. Certains ont disparu dans la nature en Suisse et à l’étranger, notamment dans les Balkans.

Outre de nombreuses voitures de fonction pour le personnel et plusieurs véhicules utilitaires, il y aurait dans le lot des bolides de luxe très onéreux que Temal utilisait dans ses déplacements quotidiens. Photos: DR.

Entre 2012 et 2016, l’entrepreneur a fait plusieurs fois l’aller-retour entre la Broye vaudoise, où il est domicilié, et le Kosovo, son pays d’origine. Il a parcouru les 2000 kilomètres de distance au volant d’une voiture ou d’une camionnette d’une de ses sociétés. L’aller se faisait par la route. Mais pas le retour. Étrangement, ce Kosovar qui bénéficie d’un permis C rentrait parfois en avion en Suisse, laissant son véhicule dans cette république de l’ex-Yougoslavie.

*Prénom d'emprunt

Pour en savoir plus, consultez le site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad. (Le Matin)

Créé: 14.01.2018, 09h14

Cet article est disponible en intégralité sur notre epaper

Déjà abonné ?

Identifiez-vous pour accéder à l'epaper

Pas encore abonné ?

Découvrez nos offres d'abonnement

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Les enquêtes du matindimanche