Jeudi 17 août 2017 | Dernière mise à jour 11:26

Image: URS FLUEELER/Keystone

Politique «Les valeurs chrétiennes font partie de l’identité suisse»

Le président du PDC, Gerhard Pfister, avait lancé le débat. Et visiblement, les Suisses acquiescent sur la composante chrétienne de leur identité.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Comment peut-on définir l’identité suisse? Il y a quelques semaines Gerhard Pfister, le président du PDC, donnait sa définition. Il insistait avant tout sur les «valeurs chrétiennes» de la Suisse et le fait que l’islam n’y avait pas sa place, «n’appartenait» pas à la Suisse. Il fait ainsi référence à un célèbre discours d’Angela Merkel: la chancelière allemande a effectivement dit que «l’islam appartenait à l’Allemagne». Le débat politique est donc lancé. Christian Levrat, président du PS, a rétorqué, notamment sur les ondes de la RTS. En substance, pour lui, ce sont les valeurs de la démocratie suisse qui doivent primer, ce d’autant plus que la Confédération moderne s’est construite après la Guerre du Sonderbund, une guerre de religion. Et les Suisses que disent-ils sur leur propre identité?

En fonctions des valeurs

Un sondage exclusif, effectué pour le «Matin Dimanche» et la SonntagsZeitung, révèle que pour 80% des Suisses les valeurs chrétiennes font partie de l’identité suisse. Le oui à cette première question est massif. Surtout chez les militants PDC (plus de 90% de oui), talonnés par les militants UDC (89%) et PLR (85%). A gauche, le score du oui reste très haut, avec 68% de réponses positives à l’appartenance des valeurs chrétiennes dans l’identité suisse pour la base du PS et 67% pour les Verts. «La question était générale et les sondés ont visiblement répondu en fonction des valeurs culturelles. Si la question était plus spécifique sur les valeurs religieuses, les pourcentages auraient été bien plus bas», explique Fabio Wasserfallen, l’un des politologues qui a pondéré les résultats du sondage.

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad. (Le Matin) (Le Matin)

Créé: 05.11.2016, 22h57

Cet article est disponible en intégralité sur notre epaper

Déjà abonné ?

Identifiez-vous pour accéder à l'epaper

Pas encore abonné ?

Découvrez nos offres d'abonnement:

Numerique

Accès numérique illimité

Dès CHF 12.- par mois

Numerique Plus

Accès numérique illimité

+

Dès CHF 12.- par mois

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Les enquêtes du matindimanche