Lundi 21 janvier 2019 | Dernière mise à jour 01:01
De l'eau sous forme liquide se trouverait dans le sous-sol martien.

De l'eau sous forme liquide se trouverait dans le sous-sol martien. Image: DR/ESA/DLR/FU Berlin

Retrospective L'année 2018 en neuf découvertes

Un hominidé hybride, des rongeurs femelles qui se reproduisent… L’année scientifique écoulée a été riche en surprises. Tour d’horizon.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Préhistoire: L'enfant de Néandertal et Denisova

Les scientifiques de l’Institut Max Planck à Leipzig, en Allemagne, ont d’abord cru à une erreur, une contamination de leur échantillon. Mais l’ADN de ce fossile vieux de près de 90 000 ans disait vrai. Prélevé sur un fragment d’os retrouvé en 2012, il appartenait à une adolescente née de l’union entre une femme de Néandertal et un homme de Denisova, deux espèces différentes d’hominidés. Elle est ainsi devenue le premier hybride de ce genre à avoir été identifié.

Une découverte extraordinaire publiée en août dans la revue «Nature». Contrairement à l’homme de Néandertal, que l’on connaît de mieux en mieux, l’homme de Denisova reste nimbé de mystère. Son existence n’a été établie qu’en 2010 sur la base des restes mis au jour dans une grotte de l’Altaï, en Sibérie. C’est là que se trouvait également l’os de l’adolescente, vraisemblablement un morceau de bras ou de jambe d’à peine 2 cm. L’analyse de l’ADN mitochondrial – exclusivement transmis par la mère – a d’abord permis, en 2016, d’identifier son ascendance néandertalienne. Mais c’est l’ADN nucléaire, et sa signature génétique différente, qui a créé la surprise.

Photo: Wikimedia/Wolfgang Sauber/Ian Cartwright/AFP

Archéologie: Des cités mayas sous la jungle

Il était là, invisible, au cœur de la jungle. Un réseau complexe de cités mayas a pu être mis au jour grâce à un système de laser aérien baptisé LiDAR. Cette technologie aéroportée de détection et d’estimation des distances par ondes lumineuses est désormais utilisée en archéologie. Elle permet notamment de repérer ce qui se trouve au-dessous d’un feuillage très dense. C’est ainsi qu’après avoir passé au crible plus de 2000 km2 de forêt tropicale dans la région de Petén, au Guatemala, une équipe internationale de scientifiques a pu restituer en trois dimensions une réalité cachée, soit plus de 60 000 habitations, mais aussi un système d’irrigation et d’agriculture en terrasses, des routes, des pyramides… le tout composant un ensemble de cités reliées entre elles.

Une douzaine de villes étaient ainsi connectées les unes aux autres, selon l’analyse de ces données, publiée en septembre dans la revue «Science». De quoi suggérer, selon certains chercheurs, que le territoire maya abritait entre 7 et 11 millions d’individus aux environs de 800 av. J.-C. et qu’il était donc trois à quatre fois plus dense que ce que l’on imaginait.

Photo: Pacunam/Handout/Keystone

Pour en savoir plus, consultez le site du Matin Dimanche sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad. (Le Matin)

Créé: 05.01.2019, 22h18

Cet article est disponible en intégralité sur notre epaper

Déjà abonné ?

Identifiez-vous pour accéder à l'epaper

Pas encore abonné ?

Découvrez nos offres d'abonnement

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Les enquêtes du matindimanche